Voilà un magnifique livre jeunesse, de ceux que les grands voudront lire aussi.

Marie-Claude Girard LA PRESSE

Mi-album illustré, mi-roman, ce gros livre est dans la lignée de Hugo Cabret, précédent roman de Brian Selznick qui a inspiré le film Hugo, lauréat de cinq Oscars. On y suit en parallèle l'histoire de Ben, un garçon frappé par la foudre après avoir perdu sa mère dans un accident, en 1977, et celle de Rose, une jeune fille sourde qui cherche sa place dans le monde, en 1927. Ben part à New York à la recherche de son père, dont il ne sait presque rien. Rose s'y rend elle aussi pour retrouver sa mère actrice, qui ne veut pas vraiment d'elle. Les objets, comme des talismans, finissent par réunir ces deux existences: un cabinet des curiosités, un livre, une tortue, des ossements.

Les références riches et le décor fantasmagorique du Musée d'histoire naturelle de New York sont susceptibles d'enflammer l'imagination des jeunes curieux. Les illustrations en noir et blanc, très cinématographiques, font sentir comme par magie le monde de silence dans lequel évoluent Ben et Rose. Très beau et sensible, le roman explore aussi les thèmes de la filiation, de l'amitié. Pour les 9 ans et plus.

Après la foudre

Brian Selznick Traduit par Danièle Laruelle

Scholastic, 640 pages