L'influence des consortiums banquiers sur les politiques intérieures de nations souveraines ne relève pas que du monde de la fiction - d'où cette impression de plonger dans la complexité du présent à travers la série Les enfants de Jessica de Luc Brunschwig (scénario) et Laurent Hirn (dessin et couleurs).

Alexandre Vigneault LA PRESSE

Jessica Rupert, héroïne des laissés-pour-compte, frappe un mur après avoir annoncé des mesures qui devaient faire des États-Unis un pays plus vert et plus équitable.

Son crime? Avoir voulu changer unilatéralement les «règles du jeu» établies avec les autres puissances du monde.

Le scénario avance lentement, et on n'en prendra sans doute la mesure qu'au moment de boucler la boucle.

Or, les créateurs de la série Le pouvoir des innocents évoquent ici avec justesse l'enchevêtrement de forces souterraines qui influent sur le sort de milliards de gens.

__________________________________________________________________________

* * *

Brunschwig et Hirn. Les enfants de Jessica. Tome 2 - Jours de deuil. Futuropolis 52 pages.