Quelques suggestions de bandes dessinées à découvrir

Publié le 1er déc. 2021
Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse
Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

Notre choix : le retour du chat

Huit ans que le privé à tête de chat le plus célèbre de la bande dessinée n’avait pas donné de nouvelles. John Blacksad est enfin de retour, avec ses complets bien coupés et sa dégaine de carnassier désabusé. Sa nouvelle aventure débute sous les gratte-ciel new-yorkais, lors d’une représentation de Shakespeare in the Park. Les forces de l’ordre interrompent le spectacle pour une question de paperasse. Blacksad ne peut s’empêcher d’offrir son aide… De fil en aiguille, il se retrouvera au cœur d’une lutte sans merci entre le syndicat des travailleurs du métro et Solomon, tout-puissant maître bâtisseur de la ville qui n’hésite pas à faire appel à la pègre pour exécuter ses sales besognes. Car Solomon est prêt à tout pour atteindre son but, soit démanteler le métro pour faire place à un gigantesque réseau d’autoroutes.

  • Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

    IMAGE FOURNIE PAR DARGAUD

    Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

  • Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

    IMAGE FOURNIE PAR DARGAUD

    Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

  • Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

    IMAGE FOURNIE PAR DARGAUD

    Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

  • Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

    IMAGE FOURNIE PAR DARGAUD

    Extrait de Blacksad — Alors, tout tombe (première partie)

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Après un passage à vide (le cinquième tome de Blacksad, Amarillo, avait déçu), les auteurs — Juan Diaz Canales au scénario et Juanjo Guarnido aux pinceaux — ont retrouvé leur aplomb avec une trame narrative riche et étoffée, où on voit poindre des thèmes comme la ségrégation et la corruption. Mais attention ! Il s’agit du premier tome d’un diptyque… Les choses se mettent en place de belle manière, mais rien n’est réglé lorsque la dernière page est tournée. Il faudra attendre (encore !) jusqu’en 2023 pour savoir comment se terminera ce polar dessiné.

En attendant, on peut se régaler à satiété des dessins zoomorphiques toujours aussi somptueux de Guarnido. Pas de doute, Blacksad reste une série dans une classe à part. À noter : cet album est en lice pour le grand prix du prestigieux Festival d’Angoulême. Et ce n’est pas un hasard.

Blacksad – Alors, tout tombe (première partie)

Blacksad – Alors, tout tombe (première partie)

Dargaud

60 pages

Dans le ventre d’un centre jeunesse

Nicolas Sallée est sociologue, spécialiste de la prise en charge des jeunes délinquants. Pendant plusieurs mois, il a interrogé les jeunes et les travailleurs d’une unité de garde fermée à l’établissement Cité-des-Prairies, dans l’est de Montréal. Les premiers — âgés de 15 à 18 ans — traînent derrière eux un passé difficile souvent marqué par la violence. En attente d’un jugement pour divers délits, ils sont soumis à la sanction la plus sévère prévue par la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents : le placement sous surveillance. Les seconds tentent tant bien que mal de fournir aux premiers les outils nécessaires pour fonctionner en société. Mais les victoires se remportent à l’arraché entre les murs de Cité-des-Prairies…


IMAGE FOURNIE PAR LA PASTÈQUE

Extrait de Se battre contre les murs

Cette BD documentaire illustrée avec délicatesse par Alexandra Dion-Fortin soulève plusieurs questions sur les moyens dont disposent les éducateurs pour arriver à une véritable réhabilitation des jeunes délinquants. Les mesures mises en place fonctionnent-elles vraiment ? Quels outils utiliser pour prévoir — et prévenir — les récidives ? Et comment s’assurer que les interventions portent leurs fruits avec ces jeunes déjà bien engagés sur la pente glissante de la criminalité ?

Si cette enquête sociologique dessinée s’attarde à démystifier le fonctionnement de ce centre jeunesse aux allures parfois carcérales, elle oublie parfois de mettre l’humain au centre du récit. On voudrait mieux connaître ces jeunes, découvrir leurs rêves et leurs aspirations. Et ces travailleurs, qui ont choisi de consacrer leur vie à une clientèle pour le moins difficile ? Leur arrive-t-il de baisser les bras devant la lourdeur de la tâche ? Autant de questions restées sans réponse qui auraient permis de donner à cet album plutôt froid un peu d’humanité.

Se battre contre les murs

Se battre contre les murs

Atelier 10 et La Pastèque

175 pages

Nouvelle offrande de Fabcaro

Drôle d’objet que ce Moon River de Fabcaro. Le récit commence comme un film noir et dérive rapidement vers l’absurde à la faveur de dialogues décalés, souvent bien tournés, qui s’amusent à détourner les codes du western, des histoires de détective et de l’autofiction.


IMAGE FOURNIE PAR 6 PIEDS SOUS TERRE

Extrait de Moon River

Moon River commence par un crime. L’actrice principale d’un western (une ancienne star de la porno) est agressée entre deux nuits de tournage : un individu lui a « dessiné une bite sur la joue ». Le lieutenant Baxter est chargé de l’enquête, qui s’enlise rapidement dans des interrogatoires loufoques. En parallèle, un personnage qui passe pour l’auteur de cette étrange histoire expose son projet à ses proches, tous gênés de sa bêtise, en particulier ses enfants, qui ont franchement honte de leur père.

Tout ça est bien anecdotique, mais Fabcaro s’amuse ferme et fait sourire. Surtout, il démontre une grande maestria sur le plan visuel en mêlant des approches esthétiques radicalement opposées les unes aux autres. Ses pages « film noir » sont particulièrement épatantes avec cet équilibre entre noir, blanc et bleu gris. On n’achève pas cette lecture grandi en quoi que ce soit, mais épaté et diverti.

Moon River

Moon River

6 pieds sous terre

Non paginé

Autres sorties

Les vieux maudits

Que se passe-t-il à la résidence pour aînés Le Saule Rieur ? Les vénérables résidants tombent comme des mouches… Suicides ? Meurtres ? On dirait bien qu’ici, être vieux est un sport dangereux ! Une histoire déjantée à souhait, sortie de l’imaginaire du Québécois Leif Tande.

Les vieux maudits

Les vieux maudits

La Pastèque

54 pages

Le sel et le ciel

Petit livre sans paroles, Le sel et le ciel est une réflexion poétique sur l’avenir de l’être humain à l’ère du réchauffement climatique. Marc-Antoine Mathieu évoque, sans rien appuyer, avec la sensibilité et la subtilité qu’on lui connaît. Son trait économe est fort touchant.

Le sel et le ciel

Le sel et le ciel

L’association

48 pages

Dans la tête de Sherlock Holmes – L’affaire du ticket scandaleux (tome 2)

Le premier tome de ce diptyque au graphisme hautement ludique avait été notre coup de cœur de 2019. Le second tome vient de sortir, tout aussi génial que son prédécesseur. Pour se glisser dans le cerveau du célèbre Sherlock Holmes et collectionner les indices à ses côtés…

Dans la tête de Sherlock Holmes – L’affaire du ticket scandaleux (tome 2)

Dans la tête de Sherlock Holmes – L’affaire du ticket scandaleux (tome 2)

48 pages