Après 42 ans à la Place Bonaventure et une édition exclusivement en ligne l’an dernier, le Salon du livre de Montréal accueillera ses visiteurs pour la première fois au Palais des congrès, à la fin du mois. Et la programmation dévoilée ce mardi est plus ambitieuse que jamais, avec une foule d’évènements qui se tiendront aux quatre coins de la ville dès la mi-novembre.

Publié le 2 nov. 2021
Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Le directeur général du Salon du livre de Montréal, Olivier Gougeon, en rêvait depuis ses premiers pas à la tête de l’organisation, il y a trois ans. Déjà, à l’automne 2018, il nourrissait l’espoir d’un Salon qui, en plus de sa foire traditionnelle, rejoindrait tous ces passionnés de livres absents de l’évènement pour une multitude de raisons.

« Cette année, c’était l’occasion de lancer le Salon dans la ville, un projet-pilote qui fait partie des plans de développement du Salon pour les années à venir », avance Olivier Gougeon.

Le Salon dans la ville est une façon de valoriser Montréal et de découvrir ses quartiers avec près d’une centaine d’activités non seulement au centre-ville, mais aussi à Verdun, Lachine, Montréal-Nord ou Ahuntsic-Cartierville. Un peu à l’image, dit-il, des Journées de la culture, « une initiative extraordinaire » qui fait la promotion de la culture dans différents lieux de la province.

« Je le dis en toute candeur, mon objectif le plus cher, c’est qu’à terme, on puisse voir des activités dans des lieux aussi inusités que des entreprises, le midi », dit-il, histoire d’amorcer des conversations en tous lieux autour du livre, non seulement dans les librairies, les bibliothèques et les lieux culturels, mais également dans des lieux « où l’on n’attend pas le livre ».

Une fois par année, c’est le Salon du livre de Montréal. Et c’est partout qu’il faut que cet engouement se fasse ressentir. Le propre de la littérature, c’est de nous surprendre. On a tous un livre à partager, un livre qui nous a marqués.

Olivier Gougeon, directeur général du Salon du livre de Montréal

Bien que cette version du Salon au Palais des congrès soit « allégée » – d’une durée de quatre jours plutôt que six –, elle affiche une programmation étoffée, à l’image de la production foisonnante du milieu de l’édition québécois, qui y est exclusivement représenté cette année. Capsules-éclair, cabarets sur un sujet d’actualité et quelque 75 animations sont prévues, outre la quantité de tables rondes et de séances de signature avec des auteurs comme Chrystine Brouillet, Audrée Wilhelmy, Patrick Senécal, Fanie Demeule et Catherine Leroux. « C’est la première année dans un nouveau lieu – lumineux, grand, aéré et donc sécuritaire –, […] mais avec la même matière première », précise le directeur général.

C’est d’ailleurs tout naturellement que le thème de la rencontre s’est imposé cette année. « Ça fait un an et demi qu’on ne se rencontre pas, 18 mois qu’on s’évite parce qu’on doit s’éviter… Là, grâce à l’évolution positive de la situation sanitaire, c’est le moment, enfin », affirme Olivier Gougeon, tout en soulignant que la rencontre est l’essence même des salons – des lieux où l’on vient entendre des auteurs nous parler des enjeux de l’époque, de leurs préoccupations, de leurs rêves, de leur imaginaire.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le Salon du livre de Montréal se tiendra au Palais des congrès du 25 au 28 novembre.

Le directeur général en appelle par ailleurs « à la flexibilité de toutes et de tous pour vivre cette première expérience » en présentiel et en temps de pandémie, qui marque un tournant dans l’histoire du Salon du livre de Montréal. Il faudra réserver des plages horaires pour avoir accès au Palais – un nombre limité de visiteurs seront admis toutes les heures – et les animations fonctionneront sur le principe de « premier arrivé, premier assis ». Quant aux diverses activités du Salon dans la ville, il sera possible de réserver sa place sur le site du Salon du livre de Montréal.

En plus des activités organisées à travers la ville et de l’évènement au Palais des congrès, le Salon du livre de Montréal n’abandonnera pas son offre en ligne lancée l’an dernier, pendant la pandémie, pour ainsi rejoindre un maximum de gens.

Les activités du Salon dans la ville et du Salon en ligne se tiendront du 13 au 28 novembre. Le Salon du livre de Montréal se déroulera quant à lui au Palais des congrès du 25 au 28 novembre.

Consultez le site du Salon du livre de Montréal

Cette année, le Salon du livre de Montréal, c’est plus de…

400 stands ;

2200 séances de dédicaces ;

1150 auteurs et autrices ;

500 maisons d’édition représentées.