Chaque dimanche, une personnalité publique nous confie quelles sont ses lectures du moment. Cette semaine, l’autrice et comédienne Sophie Faucher, dont le recueil de chroniques La vie, ma muse, illustré par Pierre Brassard, arrive en librairie le 22 septembre.

Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Je t’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus

J’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus

J’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus

Éditions Somme toute

« C’est un livre que j’offre en cadeau et qui me bouleverse. Elle a perdu coup sur coup son papa, sa maman et surtout son frère, qui était le complice de tout, et elle ose lever le voile sur son enfance. Le papa était atteint de maladie mentale et faisait des séjours fréquents à l’hôpital, mais c’était tabou, on n’en parlait pas. Elle aborde la honte et, malgré la noirceur du sujet, elle a un grand sens de la formule, de l’humour. C’est une poète. Je crois que c’est son plus beau livre, il te rentre dans le cœur. »

Maria Callas, l’ultime tournée

Maria Callas, l’ultime tournée

Maria Callas, l’ultime tournée

L’Archipel

« Je viens de finir ce livre qui m’a beaucoup plu parce que c’est écrit par le pianiste [de Maria Callas], son dernier accompagnateur, donc au plus près de la tournée. Quand on parle des caprices de “la divina”, il relativise en ce sens qu’elle ne manquait pas de tempérament, mais elle n’était pas fatigante pour rien dans ce milieu difficile qu’est le monde de l’opéra, géré par des hommes. Ça m’a beaucoup amusée et intéressée, et ça m’a même donné des clés par rapport à elle parce que je sais que je vais la rejouer et continuer de me nourrir de Maria Callas. »

Chroniques du hasard

Chroniques du hasard

Chroniques du hasard

Gallimard

« C’est ce livre qui m’a donné l’idée de prendre mes textes et d’en faire quelque chose [avec La vie, ma muse]. Je l’ai trouvé si beau. D’abord, la présentation ; il m’est tombé dans l’œil. La page couverture, les illustrations [d’Andrea Ucini] m’ont séduite. Et là, j’ai fait : mais quelle belle idée de livre ! Bon, les sujets n’étaient pas choisis par elle, mais ça ratissait large, c’était varié. J’ai eu beaucoup de bonheur à lire ça. »