Philip Roth, disparu en mai 2018, est un monument de la littérature américaine. Au cours de sa longue carrière, l’auteur d’American Pastoral a publié des dizaines de romans, de nouvelles et d’essais. En dépit de nombreuses reconnaissances (prix Pulitzer, Man Booker, National Book Award…), il a attendu l’appel de l’Académie Nobel toute sa vie, en vain.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Sa biographie paraît ces jours-ci et c’est l’évènement littéraire de l’heure, une brique de presque 1000 pages rédigée par Blake Bailey. Philip Roth, ne laissant aucun détail au hasard, et pourvu d’un ego gros comme l’Empire State Building, a lui-même fait passer une entrevue à son futur biographe. « Je ne veux pas que tu me réhabilites, lui a-t-il déclaré. Rends-moi juste intéressant. »

La publication de Philip Roth : The Biography provoque des remous dans le milieu littéraire américain : Roth est désormais considéré comme infréquentable par plusieurs, entre autres à cause de sa misogynie notoire. Il demeure malgré tout un immense écrivain.

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Philip Roth : The Biography, de Blake Bailey

Philip Roth : The Biography
Blake Bailey
WW Norton
960 pages
Offert en anglais seulement pour l’instant