Actualités, nouveautés, rencontres d’auteurs, entrevues… Nos journalistes vous informent de ce qui se passe dans le monde des livres.

Publié le 7 févr. 2021

La trajectoire des confettis au grand écran ?

La trajectoire des confettis, de Marie-Ève Thuot, publié chez Herbes rouges au Québec et aux Éditions du sous-sol en France, sera-t-il adapté au cinéma ? Le roman qui a remporté le Prix des libraires l’an dernier, en plus d’être en nomination pour le prix Médicis en France, a été choisi pour représenter le Canada à l’évènement Books at Berlinale. Depuis 2006, cette rencontre annuelle réunit deux mondes, ceux du livre et du cinéma, afin de susciter des adaptations cinématographiques. Les agents et les éditeurs font leur pitch devant des producteurs. Sans surprise, l’évènement aura lieu en ligne cette année. Au total, 160 titres ont été soumis et seulement 10 ont été retenus. Une autre Canadienne, Nina Bunjevac, fait partie de la sélection pour son roman Fatherland. Les présentations auront lieu en mars.

— Nathalie Collard, La Presse

Les balados, amies des livres

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LAPRESSE

Jérémie McEwen

Le milieu littéraire vit sans vrais lancements de livres depuis bientôt un an. Il y a eu des lancements sur Zoom, sur Facebook, dans des parcs quand la météo le permet et, souvent, pas de lancement du tout. L’auteur et philosophe Jérémie McEwen a décidé de faire un lancement en balado pour présenter son nouveau recueil de poésie, La panse (XYZ). Quelle belle idée ! Il lit également un long extrait, accompagné d’une musique originale composée pour l’occasion.

> On peut l’écouter ici

En France, on utilise la balado comme complément au livre. Dans son plus récent roman, Nego (Calmann-Lévy Noir), l’auteur Laurent Combalbert raconte l’histoire d’un négociateur professionnel. En complément à ce thriller, la maison d’édition publie une balado accessible avec un code QR. On y retrouve des informations supplémentaires à propos du héros du roman, des informations qui ne sont pas dans le livre. Une nouvelle tendance ?

— Nathalie Collard, La Presse

Québec lira Le lièvre d’Amérique

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Le lièvre d’Amérique, de Mireille Gagné

Pour la troisième année consécutive, la Ville de Québec présente Une ville, un livre, une activité littéraire durant laquelle les concitoyens de Régis Labeaume sont invités à lire le même livre en même temps. Cette année, le choix s’est arrêté sur le roman de Mireille Gagné, Le lièvre d’Amérique (La peuplade). En plus de lire le livre, les gens de Québec seront conviés à participer à toutes sortes d’activités et d’échanges autour de l’œuvre. Lancement officiel de la programmation : le 1er mars.

>Plus de détails ici

— Nathalie Collard, La Presse

Ethan Hawke, auteur

PHOTO CHRIS PIZZELLO, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Ethan Hawke

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

A Bright Ray of Darkness, d’Ethan Hawke

L’acteur fétiche de Richard Linklater, Ethan Hawke, vedette de la trilogie Before Sunrise et de Boyhood, est aussi un auteur. Il vient de publier son cinquième roman et si on se fie à la critique, il s’agirait de son meilleur. A Bright Ray of Darkness est un roman à clés qui raconte la séparation d’un jeune acteur de 22 ans et de sa femme, mégastar de la chanson, à la suite d’une infidélité. Une situation inspirée de son propre divorce, très médiatisé, avec l’actrice Uma Thurman, qu’il avait trompée avec la nounou de leurs enfants. On suit donc le narrateur alors qu’il traverse l’épreuve de la séparation (disputes, immense peine, garde des enfants, scandale médiatique…) tout en se préparant pour un rôle dans la pièce Henri IV de Shakespeare qu’il présentera sur Broadway. Au-delà du divorce, ce roman parle aussi de célébrité et de sexualité masculine. Le Washington Post le qualifie de « brillant ».

— Nathalie Collard, La Presse

Les midis de Mémoire d’encrier

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Blaise Ndala

Tous les mercredis de février, la maison d’édition Mémoire d’encrier organise une causerie-littéraire pour souligner le Mois de l’histoire de Noirs. Au programme des trois prochains mercredis : Emmelie Prophète discute avec Marjorie Houle-Benoît de son roman Les villages de Dieu, Lorrie Jean-Louis échange avec Émilie Bolduc, de la librairie Le Fureteur, à propos de son recueil de poésie La femme cent couleurs, et Émilie Laguerre, de la librairie Renaud-Bray, interviewera Blaise Ndala pour son roman Dans le ventre du Congo. Les rencontres virtuelles ont lieu sur Zoom de 12 h à 12 h 45.

> Plus de détails ici :

— Nathalie Collard, La Presse

  • Le printemps des oiseaux rares, de Dominique Demers

    PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

    Le printemps des oiseaux rares, de Dominique Demers

  • Couverture de la version pour adultes de L’Albatros et la mésange, de Dominique Demers, collection Littérature d’Amérique, éditions Québec Amérique.

    PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

    Couverture de la version pour adultes de L’Albatros et la mésange, de Dominique Demers, collection Littérature d’Amérique, éditions Québec Amérique.

  • Couverture de la version pour adolescents de L’Albatros et la mésange, de Dominique Demers, éditions Québec Amérique.

    PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

    Couverture de la version pour adolescents de L’Albatros et la mésange, de Dominique Demers, éditions Québec Amérique.

1/3
  •  
  •  
  •  

Dominique Demers publiée chez Gallimard

Le roman L’albatros et la mésange, de Dominique Demers, poursuit son envol. Après avoir gagné le Prix littéraire du Gouverneur général 2019 dans la catégorie littérature jeunesse, il vient d’être publié chez Gallimard Jeunesse, en France. Renommé Le printemps des oiseaux rares, ce roman aborde plusieurs thèmes (nature, spiritualité, relations parent-enfant, amours adolescentes) d’actualité des deux côtés de l’Atlantique. Fait rare, deux éditions sont offertes au Québec, l’une visant les adolescents et l’autre, les adultes.

— Marie Allard, La Presse