Dans une métropole asiatique au nom passé sous silence (mais aisément reconnaissable pour quiconque y a posé les pieds), une femme insaisissable s’éprend d’un jeune barman prostitué, entraînant un bal de billets doux et de billets de banque.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

Night, alias Nigel, alias Monsieur Fugace, s’avère tout aussi indécodable. Prise en étau entre les résurgences du passé et l’urgence du présent, celle qui s’est entichée de cet homme vaporeux comme une brume nocturne tente de démêler les fils d’une vaste toile tissée dans sa tête. Au moyen d’une écriture suggestive — dans tous les sens du terme — et impressionniste, Mathieu Rolland restitue avec talent des faits crus transfigurés par un flou onirique.

Un premier récit à l’ambiance remarquable, en dépit d’un style abusant parfois du rythme saccadé, lequel peut rebuter tout comme il peut séduire. Et c’est bien là le dilemme de l’amour.

★★★

Souvenir de Night
Mathieu Rolland
Boréal
170 pages

IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION

Souvenir de Night, de Mathieu Rolland