(Toronto) Le journaliste et historien Mark Bourrie a remporté le prix RBC Taylor pour une œuvre de non-fiction.

La Presse canadienne

Il a reçu l’honneur, qui s’accompagne d’un chèque de 30 000 $, lors d’un dîner à Toronto, lundi, pour Bush Runner : The Adventures of Pierre-Esprit Radisson.

« Pendant longtemps, je me suis demandé si quelqu’un se souciait de ce que j’écrivais », a-t-il dit lors de la remise de prix, étouffant son émotion.

Publiée par Biblioasis, la biographie suit les aventures rocambolesques de l’explorateur et coureur des bois Pierre-Esprit Radisson, qui a contribué à fonder la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Les jurés ont félicité M. Bourrie pour sa représentation picaresque d’un « escroc compatissant à l’endurance héroïque et aux loyautés variables ».

M. Bourrie, qui réside à Ottawa, a été préféré à quatre autres auteurs finalistes au prix Taylor RBC, qui est remis cette année pour la dernière fois après deux décennies de célébration de la littérature non romanesque canadienne.

Chaque finaliste reçoit 5000 $, et M. Bourrie remporte 25 000 $ de plus.

Les jurés Margaret Atwood, Coral Ann Howells et Peter Theroux ont sélectionné les finalistes de 2020 à partir d’un nombre record de 155 soumissions, ont indiqué les organisateurs.

Décerné pour la première fois en 2000, le prix RBC Taylor honore l’engagement du défunt écrivain et historien canadien Charles Taylor envers la littérature non fictionnelle.

En annonçant que le prix de cette année serait le dernier, la Fondation Charles Taylor a déclaré qu’elle avait « plus que rempli » son mandat initial de favoriser l’appréciation du genre.

Les organisateurs disent que plus de 100 écrivains canadiens non romanesques ont bénéficié du programme.

Les récipiendaires précédents incluent Carol Ann Shields, Charles Foran, Thomas King, Ian Brown et Tanya Talaga.

Plusieurs des anciens lauréats ont participé à une soirée à Toronto au cours de la fin de semaine pour célébrer ce que le prix a accompli pendant 20 ans.