Le commissaire Brunetti tente de venir en aide à une professeure d’université, une collègue de sa femme Paola, qui s’inquiète parce que son fils Alessandro semble consommer de la drogue.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Quelques jours plus tard, le père d’Alessandro est retrouvé dans la rue, gravement blessé. Y a-t-il un lien entre les deux affaires ?

L’intrigue de cette nouvelle enquête du commissaire vénitien Guido Brunetti est un peu moins captivante que les précédentes. On n’y trouve pas de crimes spectaculaires ou de criminels monstrueux, mais des gens bien ordinaires aux prises avec la cupidité et de difficiles choix moraux.

Le titre, La Tentation du pardon, prend tout son sens à la toute dernière page. Les habitués auront plaisir à retrouver Venise et les personnages de Donna Leon : le très humain commissaire Brunetti, l’habile signorina Elettra, le perfide lieutenant Scarpa et le vice-questeur Patta, un dandy un brin ridicule qui finit par susciter l’affection.

★★★½

La Tentation du pardon, de Donna Leon. Calmann-Levy, 322 pages