Le Festival international de la littérature (FIL) déploiera les mots sous toutes leurs formes dès aujourd’hui, et ce jusqu’au 29 septembre. Voici une sélection de rendez-vous littéraires à ne pas manquer lors de cette 25e édition qui réunira 200 écrivains et artistes d’ici et d’ailleurs.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Rien d’autre que cette félicité

Le nouveau roman de Nancy Huston, une ode à la maternité et à la féminité, est porté à la scène un soir seulement à l’initiative de Jennifer Alleyn, amie de l’autrice et aussi artiste visuelle, autrice, photographe et cinéaste. Pour incarner cette lettre qu’une mère atteinte d’une maladie incurable écrit à sa fille, Jennifer Alleyn retrouve Pascale Bussières, qu’elle avait dirigée dans son film Impetus. Avec la présence de la flûtiste Ariane Brisson sur scène.

Au Théâtre Outremont, le 21 septembre à 19 h.

Elle erre dans le songe, il respire ailleurs

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

La chorégraphe Louise Bédard

L’une utilise les mots pour créer images et histoires, l’autre, le corps et le mouvement. Littérature et danse sont des disciplines artistiques qui semblent parfois à des années-lumière, mais elles sont reliées par des connexions souvent mystérieuses. La professeure, critique de littérature et de danse et autrice Guylaine Massoutre s’allie avec la chorégraphe Louise Bédard pour explorer la façon dont la danse peut écrire et l’écriture, danser, avec lecture d’extraits de son recueil Pavane.

À la Cinquième Salle de la Place des Arts, le 22 septembre à 20 h.

Zéro Douze

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

La chorégraphe Marie Chouinard

Chorégraphe qui se passe de présentation, Marie Chouinard s’est déjà frottée à la littérature avec le recueil de poèmes Chantier des extases. Elle y revient avec Zéro Douze, récit inspiré de son enfance rassemblant quelque 300 instantanés poétiques parsemés d’illustrations au style naïf, racontant ses premières années, de 0 à 12 ans. Le livre a été lancé hier au Musée d’art contemporain (MAC), où les dessins du livre seront exposés jusqu’au 29 septembre, dans la Rotonde. Chouinard y lira des extraits de son œuvre (les 21 et 28 septembre à 14 h) et présentera aussi une lecture intégrale de Zéro Douze dans le cadre du FIL.

À l’Auditorium de la Grande Bibliothèque, le 24 septembre à 20 h.

De préférence la nuit

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

L’auteur Stanley Péan et le pianiste et directeur musical Anthony Rozankovic, lors de la présentation de la programmation du FIL, en août

Afin de souligner la parution de son nouvel essai consacré au jazz, De préférence la nuit, Stanley Péan en lira des extraits lors d’un spectacle musical qui fera entendre des musiques interprétées par un trio de jazz formé du contrebassiste Michel Donato, du saxophoniste Samuel Blais et du pianiste et directeur musical Anthony Rozankovic. Pour découvrir le jazz sous toutes ses formes, de ses grands artistes à sa représentation dans les œuvres de création.

Au Théâtre Outremont, le 25 septembre à 19 h.

Les dimanches

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le comédien et metteur en scène Martin Faucher

On le connaît comme comédien, metteur en scène et, depuis 2014, comme directeur artistique du Festival TransAmériques. Depuis peu, Martin Faucher laisse aussi paraître la part d’écrivain qui l’habite. Les dimanches, plus particulièrement. Tout a commencé par de courts textes publiés sur Facebook, et des textes plus intimes qu’il n’oserait partager sur le réseau social. Les dimanches rassemble aussi des textes écrits il y a quelques années, le tout lu et mis en scène par Faucher lui-même. Prometteur.

À La Chapelle, le 28 septembre à 20 h.

Le parfum du jour est fraise

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le metteur en scène, acteur et auteur Christian Lapointe

Le metteur en scène, acteur et auteur Christian Lapointe convie le public à une lecture-performance immersive, avec projections vidéographiques sur 360 degrés, dans l’espace multimédia de la Satosphère. Son outil : le livre de poésie inclassable de Pascale Petit, Le parfum du jour est fraise, qui utilise les possibilités du langage pour interpeller, voire manipuler le lecteur, avec des formes de discours — politique, paroles spirituelles, slogans publicitaires — qui pervertissent la parole pour l’utiliser à d’autres fins. On sait déjà qu’on n’en sortira pas indemne.

À la SAT (Satosphère), le 29 septembre à 20 h ; en version sonore enregistrée à la SAT (Satosphère), du 1er au 12 octobre à 19 h.

Un pique-nique au soleil

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Le chanteur Jérôme Minière

Il n’y a pas que les grands qui sont servis au FIL ; les petits aussi. Ici, le livre musical Un pique-nique au soleil, création de Christiane Duchesne et de Jérôme Minière, est transposé sur scène, avec narration de Bruno Marcil et chansons interprétées par Minière, Ariane Moffatt, Salomé Leclerc et Frannie Holder. Dans ce conte musical, les enfants de 3 à 8 ans (et leurs parents !) iront à la rencontre de quatre amis qui décident de fuir la pluie pour faire un pique-nique au soleil. Aventures loufoques à l’horizon !

Au Théâtre Outremont, le 22 septembre à 15 h.

Les mots parleurs

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

L’auteur Simon Boulerice

Pour la deuxième année de suite, l’auteur Simon Boulerice orchestre Les mots parleurs, une journée consacrée à la jeunesse. Pour l’occasion, la Maison Théâtre ouvrira ses portes toute la journée et proposera ateliers d’écriture de poésie, de prose et de chansons (6 à 12 ans), dont les textes seront lus plus tard dans la journée par Simon Boulerice, Florence Longpré et Sébastien René. Les plus petits pourront se faire faire la lecture par Claudia Larochelle et Mireille Levert (3 à 5 ans). À l’heure du midi, rendez-vous aux Jardins Gamelin, avec activités ludiques au menu, dont un combat de dessin.

À la Maison Théâtre et aux Jardins Gamelin, le 28 septembre de 9 h 30 à 14 h 30.

Consultez le site du FIL : http://www.festival-fil.qc.ca/