Une portion devant public et une autre diffusée gratuitement en ligne : le festival Juste pour rire, exceptionnellement tenu à l’automne en raison de la pandémie, a été repensé pour que tous puissent y trouver leur compte et que les règles sanitaires soient respectées.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Du 29 septembre au 10 octobre, le festival Juste pour rire présentera sa 38e édition dans un format hybride inédit. Une centaine d’artistes présenteront des spectacles en salle, en ligne… ou les deux.

La première partie du festival, du 29 septembre au 8 octobre, offrira des dizaines de spectacles payants devant public. Après la présentation d’un premier festival numérique en mai dernier, le Groupe Juste pour rire revient ainsi à ses « premiers amours » et redonnera la possibilité aux humoristes de monter sur scène, explique Patrick Rozon, vice-président au contenu francophone chez Juste pour rire.

Bien sûr, toutes les conditions sanitaires nécessaires seront appliquées, ce qui veut notamment dire qu’un public très restreint aura accès à ces présentations en salle. Si les directives sanitaires évoluent, pour le mieux ou pour le pire, le Groupe Juste pour rire ajustera sa proposition. Patrick Rozon espère d’ailleurs que de plus grands rassemblements seront permis d’ici le coup d’envoi du festival, à la fin de septembre.

Une partie de ces spectacles seront enregistrés pour être ensuite diffusés sur le web gratuitement, dans un format réduit, durant le week-end des 9 et 10 octobre.

PHOTO PAUL CHIASSON, LA PRESSE CANADIENNE

Patrick Rozon, vice-président au contenu francophone chez Juste pour rire

On veut avoir un format à la Netflix, donc le contenu va rester en ligne pendant 48 heures.

Patrick Rozon, vice-président au contenu francophone chez Juste pour rire

Si seuls les spectateurs présents en salle auront droit à l’entièreté des spectacles, Juste pour rire tenait à offrir à son public un volet web qui en vaille la peine, ajoute-t-il.

En plus des diffusions de spectacles filmés, on prévoit durant le week-end un grand spectacle en direct ainsi que trois présentations entièrement numériques inspirées de ce qui a été présenté au festival HAHAHA il y a quelques mois.

Les leçons de HAHAHA

La tenue de cet évènement en ligne de quatre jours en mai a permis à Juste pour rire de tester les eaux en matière de diffusion numérique.

« Quand on a commencé à plancher sur l’édition de l’automne, on a vu le potentiel d’aller plus loin avec ce format, explique Patrick Rozon. On a vu les bons coups, les mauvais coups du festival HAHAHA et on a parlé avec les artistes. »

Selon lui, un message clair est ressorti de cette première expérience en ligne, qui avait attiré plus de 24 000 spectateurs :

Les humoristes, comme le public, désirent ardemment le retour des spectacles sur scène.

« Quand la Santé publique a donné l’accord pour [les rassemblements intérieurs de 50 personnes et moins], on s’est dit qu’on prendrait le risque de présenter des shows », indique le vice-président au contenu francophone. Cette offre a ensuite été arrimée au souhait de proposer du contenu en ligne.

L’expérience du festival HAHAHA a donné l’élan de confiance à l’entreprise pour élargir son offre en ligne, mais il n’est plus question de se restreindre aux tournages chez les artistes, avec un fond vert et une équipe réduite. Le confinement est partiellement levé, et Juste pour rire compte en profiter. « On a appris beaucoup de choses, note Patrick Rozon. On va s’inspirer de ce qu’on a fait, mais dans un format différent, avec une scène et des décors de scène. »

Le bilan de l’essai numérique a aussi signalé au Groupe Juste pour rire que la diffusion en ligne permettait d’attirer des spectateurs de par le monde, dont certains ne connaissaient même pas le festival, explique Patrick Rozon, qui y voit une raison de plus pour miser sur cet outil en développement.

Just for Laughs et les frontières

Ne sachant pas si les touristes et les artistes étrangers pourront être de la partie l’automne prochain, il a été décidé de présenter l’édition annuelle de Just for Laughs en ligne seulement et complètement gratuitement.

Le ComedyPRO, le JFL42 et le ComedyCon se joindront à Just for Laughs pour présenter du contenu numérique durant deux jours, les 9 et 10 octobre, qui viendra s’ajouter à l’offre francophone.

On ne prévoit aucun spectacle du côté anglophone, mais plutôt des panels, des conversations et d’autres évènements gratuits, en présence d’artistes internationaux et la plupart diffusés en direct.

Les programmations de Juste pour rire et de Just for Laughs seront dévoilées à la mi-août. On sait déjà que les traditionnelles Soirées Carte Blanche seront à l’affiche.