Le festival d’humour Grand Montréal Comique n’aura pas lieu cet été comme prévu. Les organisateurs espèrent pouvoir reporter leur troisième édition à l’automne, mais considèrent également l’annulation de l’événement.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Le Grand Montréal Comique (GMC) n’avait pas encore officiellement annoncé les dates de sa prochaine édition, ni même sa programmation, qui se déploie dans des salles de l’île de Montréal et ses environs. Les mesures de sécurité sanitaire mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19 ont mis un frein à tous les plans de la jeune organisation.

L’événement, qui aurait dû se tenir en juin et en juillet, n’aura pas lieu cet été, a indiqué Paul Larocque, directeur général du Grand Montréal Comique, à La Presse.

Le conseil d’administration du festival envisage deux scénarios à l’heure actuelle : le report à l’automne ou l’annulation pure et simple de leur troisième édition. Ce dernier cas de figure ne sera possible qu’avec une aide gouvernementale pour amortir le choc financier, puisque « beaucoup de dépenses ont déjà été engagées ».

De son côté, le Groupe Juste Pour Rire (GJPR) annonçait vendredi le report de ses festivals à l’automne. Cette décision ne change rien pour le Grand Montréal Comique, qui compte faire en sorte « de ne pas nuire aux autres festivals » s’il doit être déplacé, a soutenu M. Larocque.

Le Grand Montréal Comique n’a eu aucune discussion avec le GJPR jusqu’à maintenant, mais le directeur général du GMC est convaincu qu’un dialogue sera possible pour que les deux rendez-vous d’humour puissent éventuellement coexister à l’automne. Paul Larocque est toutefois conscient du possible « goulot d’étranglement » qui surviendrait si trop d’événements étaient repoussés aux mois de septembre et d’octobre.

Une réunion du conseil d’administration du Grand Montréal Comique, dont font notamment partie Paul Larocque, Martin Petit, Patrick Groulx et François Massicotte, est prévue la semaine prochaine pour réévaluer cette situation qui évolue de jour en jour.