L’Association des professionnels de l’industrie de l’humour (APIH) s’est prononcée sur le nouveau chapitre de l’affaire qui oppose Mike Ward à Jérémy Gabriel, alors que la Cour d’appel a confirmé, jeudi dernier, la décision du Tribunal des droits de la personne condamnant l’humoriste à verser 35 000 $ à la cible de ses blagues.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

« On parle ici de liberté d’expression et c’est préoccupant pour tout créateur. Pas juste du secteur de l’humour », signale l’APIH dans une déclaration écrite.

En 2016, le gala Les Olivier avait été marqué par le mouvement de soutien du milieu à Mike Ward, à la suite du retrait d’un numéro qu’il avait cosigné avec Guy Nantel. De nombreux humoristes s’étaient alors présentés à l’événement avec des masques arborant une croix rouge sur la bouche.

Trêve des causes juridiques

Cette année, on ne prévoit pas d’action similaire. « Le gala Les Olivier est une fête où nous célébrons les succès de la dernière année, les accomplissements de nos pairs, précise l’APIH dans cette déclaration. Pour cette soirée, nous voulons faire une trêve des causes juridiques des dernières années et [nous] concentrer sur cet heureux événement annuel où les artisans comme les artistes sont récompensés pour leur travail et leur persévérance. »

Animé par Pierre Hébert et Philippe Laprise, le gala Les Olivier est diffusé dimanche prochain, 20 h, à ICI Radio-Canada Télé. Mike Ward y est en lice pour quatre prix, dont l’Olivier de l’année.