L’innovation : le monde canin a maintenant droit à son superaliment.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

Les croquettes, commercialisées sous le nom Pattes vertes, sont des suppléments de repas à consommer sur une base quotidienne. Le produit est préparé à base de graines et de feuilles de moringa, qui aiderait à renforcer le système immunitaire et contribuerait à la santé de la peau et du pelage. Peu connu au pays, le moringa est un arbre qui pousse notamment en Inde et en Haïti.

« J’ai regardé ce qu’il y avait sur le marché et on voit beaucoup de petites croquettes en forme de cœur, brunes, sèches, souligne Leattytia Badibanga, la créatrice des produits Pattes vertes. J’avais envie d’innover de ce côté-là. On a un petit produit en forme de patte verte qui est vraiment bon pour la santé. »

Qui

Ce sont ses études en marketing, son intérêt pour l’alimentation et son amour pour les animaux, surtout celui qu’elle voue à ses deux chiens, un rottweiler et un carlin, qui ont poussé Leattytia Badibanga à concevoir Pattes vertes.

Celle qui a déjà été bénévole pour la Société protectrice des animaux (SPA) a également fondé, il y a deux ans et demi, l’organisme Les Pattes jaunes. « C’est une plateforme qui répertorie des animaux en adoption des refuges éthiques du Québec, explique-t-elle. C’est pour faciliter l’adoption en refuge et contrer le marché des usines à chiots. »

En fait, j’ai réalisé que les standards de l’industrie [de la nourriture pour les chiens] n’étaient pas à la hauteur de mes attentes. J’ai découvert le moringa et tout s’est enchaîné dans mon cerveau.

Leattytia Badibanga

Retour en arrière. Leattytia Badibanga a appris l’existence du moringa en 2017 au cours d’une mission en Roumanie dans le cadre de la Conférence des femmes de la francophonie. « Une collègue de notre délégation était en train de monter un projet d’une plantation de moringa en Haïti. Et pendant tout le vol, 4-5 heures, elle m’a vanté les bienfaits du moringa. Ça a piqué ma curiosité et là, j’ai décidé de créer un produit. »

Encadrée par le Mycélium, un incubateur pour les nouveaux entrepreneurs dans l’industrie alimentaire situé au Grand Marché de Québec, elle a eu accès au cours de la dernière année à une foule de ressources et a pu travailler avec différents laboratoires. « Je n’avais plus juste un produit, souligne la jeune femme de 31 ans. J’avais vraiment un projet d’entreprise. »

PHOTO ERICK LABBÉ, LE SOLEIL

La croquette verte en forme de patte de chien est préparée avec des graines et des feuilles de moringa, qui arrivent ici sous forme de poudre.

Le produit

La croquette verte en forme de patte de chien est préparée avec des graines et des feuilles de moringa, qui arrivent ici sous forme de poudre. « On fait de l’économie circulaire, notre fournisseur de graines se concentre sur la production d’huile, souligne Mme Badibanga. Après la presse, pour faire l’huile de moringa, la graine était rejetée. Nous, on récupère la graine qui contient encore entre 10 % et 20 % d’huile et on la met dans la base de notre biscuit. »

Avant d’en arriver à une version définitive, à laquelle elle a ajouté une dose d’oméga-3, l’entrepreneure a fait plusieurs essais. Ses deux chiens ont même servi de cobayes. « J’ai [concocté] des dizaines et des dizaines de recettes pour trouver la formule parfaite. »

L’avenir

Le produit sera commercialisé en ligne dès le mois de mars, sous forme de boîte mensuelle. Le prix variera entre 15 $ et 20 $ la boîte. Une fois les Pattes vertes lancées, Mme Badibanga retournera à ses fourneaux. Elle a bien l’intention de continuer à développer sa gamme notamment pour prévenir, toujours chez les chiens, les problèmes d’articulation et de digestion.