Source ID:d1aed68e-93b6-485d-85be-6cf7a00b8489; App Source:alfamedia

Avenue8: se relever d'un incendie

Un an après l'incendie, bien des choses ont... (photo alain roberge, la presse)

Agrandir

Un an après l'incendie, bien des choses ont changé pour Avenue 8. Non seulement l'entreprise a survécu à sa mésaventure, mais elle en a aussi profité pour changer de modèle d'affaires.

photo alain roberge, la presse

C'était le matin du 5 mars 2015.

Sophie Labelle, associée, conseil et stratégie chez Avenue... (photo alain roberge, la presse) - image 1.0

Agrandir

Sophie Labelle, associée, conseil et stratégie chez Avenue 8, en compagnie de Jean-François Labbé (à gauche), associé, opérations et finances, et Maxime Bélanger, associé, création

photo alain roberge, la presse

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE-Montreal---Ambiances dans les bureau... (photo alain roberge, la presse) - image 1.1

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE-Montreal---Ambiances dans les bureau de l’agence Avenue 8.----Vendredi 13 Mai 2016 AFF # 820 469

photo alain roberge, la presse

Dans les bureaux de l'agence Avenue 8, au deuxième étage d'un immeuble de la Plaza St-Hubert, une douzaine d'employés s'activaient comme à l'habitude.

Sophie Labelle, associée, conseil et stratégie chez Avenue 8, était pour sa part en pleine réunion. Vers 11 h, chacun allait arrêter ce qu'il faisait.

« On a commencé à sentir de la fumée dans le bureau, se souvient-elle. En ouvrant une porte, on a vu que c'était sérieux et on est tous sortis rapidement. »

Alors que les pompiers s'animaient devant l'immeuble en flammes, les quatre associés de l'agence se sont séparé les tâches. La jeune femme d'affaires allait joindre les clients en leur envoyant une infolettre par courriel. « On ne voulait surtout pas que les gens apprennent la nouvelle par les médias », explique-t-elle.

Bien qu'inhabituelle, la situation n'inquiétait pas outre mesure l'équipe d'Avenue 8 : ses données étaient en sécurité dans « le nuage ». De toute manière, Sophie Labelle ne pensait pas que le feu, qui avait pris sa source dans la boutique de robes de mariée du rez-de-chaussée, allait hypothéquer les activités de l'agence.

La suite lui a prouvé que non.

« Il y a un moment où tu réalises l'ampleur de la situation », dit-elle en se remémorant le moment où elle a pu remettre les pieds dans le local.

« La fumée avait collé partout et tout baignait dans l'eau et la glace, raconte-t-elle. On a essayé de sauver ce qu'on a pu, mais c'est là que le deuil s'est fait. »

SE RELEVER

Pendant la semaine qui a suivi, l'équipe s'est mise au télétravail. Une solution de rechange temporaire seulement. « Dans un moment difficile comme celui-là, tu veux vite recréer l'unité », explique Sophie Labelle.

La direction s'est d'ailleurs assurée de communiquer de jour en jour avec ses employés pour les tenir informés de la situation.

« Ils étaient déjà stressés avant l'incendie parce qu'on préparait une réorientation. Ça faisait beaucoup de paramètres qui changeaient tout d'un coup pour eux. » - Sophie Labelle, associée, conseil et stratégie chez Avenue 8

Plutôt que de se précipiter dans la location d'un nouveau local, les dirigeants d'Avenue 8 ont opté pour un espace collaboratif, dit de « coworking ». Sans le savoir à ce moment-là, l'équipe allait s'y installer pendant près d'un an, le temps de trouver un nouveau local et de régler les questions d'assurance. À cet effet, l'entreprise a même dû faire affaire avec un avocat pour régler le dossier.

TRANSFORMATION

Un an plus tard, bien des choses ont changé pour Avenue 8. Non seulement l'entreprise a survécu à sa mésaventure, mais encore elle en a profité pour changer de modèle d'affaires.

Tout était dans les carnets. L'incendie n'a fait qu'accélérer le processus. « On n'a fait qu'enfoncer le bouton reset », résume Sophie Labelle.

La PME, qui agissait auparavant à titre de sous-traitant pour des agences de communication en créant du contenu vidéo et web, a décidé de s'afficher elle-même comme une agence, conservant du même coup ses activités de création de contenu.

« La stratégie de certaines agences avec lesquelles on faisait affaire n'était pas toujours à notre goût parce que trop déconnectée du web, explique la femme d'affaires. Maintenant on peut négocier directement avec le client plutôt que de prendre la commande d'un intermédiaire. »

CINQ CONSEILS

Comment garantir la survie de son entreprise après un sinistre ? Daniel Dancause, conseiller principal chez Prudent groupe-conseil, y va de ses conseils sur le sujet.

PRÉPARER UN PLAN

Détaillez quels rouages seront à enclencher en cas de sinistre en préparant un plan de reprise et de continuité des activités. À cet effet, le spécialiste suggère de consulter le site du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation.

INTÉGRER LE SUJET AUX ACTIVITÉS

Faites des mesures d'urgence un point à discuter deux ou trois fois par année lors des réunions du conseil d'administration. « Il faut intégrer ce facteur dans la vision globale des risques que court l'entreprise, explique M. Dancause. L'assureur comblera les pertes, mais ne remplacera pas les clients perdus à la suite de l'incident. »

COMPRENDRE SA COUVERTURE D'ASSURANCE

À cet effet, il suggère de relire son contrat afin de bien remplir chacune des conditions qui y sont stipulées et d'accélérer un éventuel processus de réclamation.

PRÉQUALIFIER LES FOURNISSEURS

Préqualifier une entreprise spécialisée en nettoyage après sinistre auprès de votre assureur permettra aussi d'accélérer le processus de réclamation, selon Daniel Dancause.

COMMUNIQUER

Si jamais un sinistre survient, ouvrez les canaux de communication avec vos employés, clients et fournisseurs afin d'assurer la bonne suite des activités, suggère le conseiller de chez Prudent.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer