Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Qu’est-ce que le début d’un temps nouveau chez Velan voudra bien dire pour l’avenir de ce fabricant montréalais de robinetterie industrielle ?

Question légitime depuis l’annonce, jeudi, de changements organisationnels au sein de cette entreprise sous contrôle familial. Pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise, le président du conseil d’administration, le chef de la direction et le président n’appartiennent pas à la famille Velan.

L’arrivée d’un président du conseil indépendant est-elle le présage d’une prise de décision « difficile » ? Des actionnaires institutionnels avaient notamment tenté l’an passé de faire pression pour favoriser une mise en vente de Velan ou la fermeture de son capital.

Velan soutient que l’annonce de jeudi s’inscrit notamment dans un processus de transition vers une gestion indépendante.

***

L’entreprise montréalaise Rogers Sugar a gagné la faveur de la TD en début de semaine. L’analyste Michael Van Aelst recommande désormais l’achat de l’action de l’exploitant de la raffinerie Sucre Lantic. Il souligne notamment l’attrait du rendement du dividende de 7,6 %. Il affiche sa confiance quant à un rebond de la rentabilité.

***

Le titre de mdf commerce (anciennement connue sous le nom de Mediagrif) a reçu la mention « Top Pick » cette semaine de la part de la firme Echelon. L’analyste Amr Ezzat souligne notamment que l’entreprise de Longueuil spécialisée dans le commerce électronique s’est « métamorphosée en une entité de croissance à deux chiffres à haute visibilité ».

***

Le fournisseur de services d’ingénierie IBI est injustement boudé par les investisseurs, selon Medici. La firme de Saint-Bruno-de-Montarville souligne que plus tôt cette année, elle a signifié son désir de financer une partie de sa dette. « S’en est suivie une ronde de négociations ayant abouti à une participation dans le placement privé d’une débenture non convertible, versant 6,5 % d’intérêt », lit-on dans la lettre financière de Medici publiée vendredi.

Medici souligne qu’au cours des négociations, elle s’est vu offrir une commission de 1 % sur la somme que ses clients investissent dans ce placement, et que l’entente indique de « façon élégante » que cette commission constitue un remboursement de dépenses au gestionnaire de portefeuille par l’émetteur. « Cet incitatif nous semble opaque et pernicieux », précise Medici.

« Il s’agit d’une pratique courante dans l’industrie du placement privé qui vise à inciter les conseillers à allouer plus de titres que nécessaire dans les comptes des clients, plaçant ainsi leurs intérêts avant ceux de leur clientèle », dénonce Medici. « C’est le genre de pratique qui nuit à la confiance du public envers l’industrie du placement et que Medici désapprouve. »

Medici concède avoir engagé des dépenses juridiques lors des négociations, mais soutient que les frais de gestion versés par ses clients couvrent ces dépenses et dit avoir reversé les sommes dans les comptes de ses clients dès qu’elle les a touchées.

***

Stingray a perdu l’appui de la TD en début de semaine. Bentley Cross a retiré lundi sa recommandation d’achat sur le titre du fournisseur montréalais de services musicaux en raison de la récente poussée de l’action en Bourse. Même si le titre est toujours en baisse d’environ 15 % cette année, il a maintenant rebondi de plus de 90 % depuis son creux atteint en mars, une performance relative supérieure à certains comparables, souligne-t-il.

***

Une administratrice du CN vient de vendre pour plus d’un demi-million de dollars d’actions du transporteur ferroviaire montréalais. Edith Holiday a vendu, le 25 septembre, un bloc de 4000 actions. Le titre du CN est à son sommet historique.

***

Les titres québécois de BRP, Lightspeed, Tecsys, Cascades, CN, Innergex, Boralex, mdf commerce (ex-Mediagrif), Dorel, TFI (ex-TransForce) et Quincaillerie Richelieu ont touché cette semaine un sommet de la dernière année en Bourse. À l’opposé, Transat a atteint un nouveau plancher des 52 dernières semaines.

***

La prochaine semaine sera écourtée d’une séance au Canada. La Bourse de Toronto restera fermée lundi pour l’Action de grâce. Aux États-Unis, la Bourse de New York et le NASDAQ seront ouverts, mais le marché obligataire, la plupart des banques américaines et certains bureaux seront fermés à l’occasion du Columbus Day (marquant l’arrivée de Christophe Colomb dans les Amériques en 1492).