Avez-vous confiance en votre capacité de bien gérer vos finances personnelles ? Et qu'en est-il de votre planification financière selon vos besoins, vos objectifs ou vos projets ? Si vous répondez avec assurance à ces questions, tant mieux pour vous !

Mis à jour le 26 mars 2018
Martin Vallières LA PRESSE

Mais si vous sentez que vous avez besoin d'aide, peut-être faudrait-il chercher conseil auprès de spécialistes accrédités. À commencer par un planificateur financier professionnel, si vous souhaitez dresser un portrait d'ensemble avant de détecter des faiblesses à corriger dans vos finances personnelles.

« C'est un mythe de se dire qu'il faut avoir beaucoup d'argent pour justifier de consulter un professionnel comme un planificateur financier. En fait, demander conseil auprès d'un professionnel accrédité peut être utile à chaque étape de la vie », souligne Jocelyne Houle-LeSarge, présidente et directrice générale de l'Institut québécois de la planification financière (IQPF).

RÉPONDRE AUX BESOINS

L'IQPF encadre la formation professionnelle requise pour l'obtention du titre de planificateur financier, régi par l'Autorité des marchés financiers (AMF) et la Chambre de la sécurité financière (CSF).

« En analysant l'ensemble de vos finances personnelles, et en les ajustant si nécessaire en fonction de vos besoins actuels et de vos objectifs futurs, le planificateur financier peut même dégager des montants ou des avoirs que vous ne pensiez pas avoir à votre disposition », explique Mme Houle-LeSarge.

« Il peut aussi préparer des mesures préventives en matière de finances personnelles en cas de gros pépin dans votre vie personnelle, familiale ou professionnelle. »

PLUS DE 4400 PLANIFICATEURS FINANCIERS

Selon le registre de la CSF, on dénombre 4437 titulaires du titre professionnel de planificateur financier au Québec.

Mais si vous connaissez déjà les lacunes à corriger dans la gestion de vos finances personnelles, que ce soit en fiscalité, en assurance-vie ou en épargne-placement à plus long terme, par exemple, vous pouvez consulter un conseiller ou un représentant accrédité dans l'un ou l'autre de ces services financiers.

En plus des planificateurs financiers, le registre de la CSF compte 27 940 conseillers ou représentants de titulaires de permis d'exercice pour l'un ou plusieurs de ces services.

Par ailleurs, comme pour les planificateurs financiers, tout ce contingent de conseillers ou représentants se déploie dans divers milieux de travail : que ce soit comme professionnel autonome, dans une firme-conseil indépendante avec d'autres professionnels (comptables, fiscalistes, notaires, avocats, etc.), ou encore dans une entreprise de services financiers aux particuliers (banques et caisses populaires, assureurs, firmes de placements, etc.).

LES PRINCIPAUX PERMIS RÉGIS PAR LA CHAMBRE DE SÉCURITÉ FINANCIÈRE (CSF)

Le conseiller en épargne collective

Le conseiller ou représentant de courtier en épargne collective analyse la situation financière de ses clients de façon à leur offrir des fonds communs de placement appropriés à leur situation, ainsi qu'à leur profil d'investisseur. Il exerce ses activités pour le compte d'un courtier dans une firme indépendante ou dans une institution financière.

Le conseiller en sécurité financière par l'assurance de personnes 

Le conseiller ou représentant en sécurité financière analyse la situation financière de ses clients afin de les conseiller sur les moyens à prendre pour veiller à la protection financière et à la croissance de leur patrimoine. Il offre différents services et produits d'assurance, tels que l'assurance-vie, l'assurance invalidité, l'assurance maladies graves et les rentes individuelles d'un ou de plusieurs assureurs.

Le planificateur financie

Le planificateur financier, qui est un titre d'ordre professionnel, réalise une planification personnelle pour ses clients en fonction de leur situation et de leurs objectifs financiers. Il s'appuie sur les sept domaines suivants : l'assurance, la finance, la fiscalité, les aspects juridiques, les placements, la retraite et la succession.

Avant d'être inscrit auprès de la CSF, un planificateur financier professionnel doit être diplômé de l'Institut québécois de la planification financière (IQPF) et détenir un certificat délivré par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Le planificateur ou conseiller multidisciplinaire

Une personne peut accumuler plusieurs disciplines ou catégories d'inscription et plusieurs titres. Par exemple, elle peut être à la fois planificateur financier et représentant en assurance de personnes. C'est ce que l'on appelle la multidisciplinarité.

Source : Chambre de la sécurité financière du Québec (CSF)