Les vendeurs insistent souvent pour que les clients achètent un plan de garantie prolongée, au cas où leur produit briserait.

Stéphanie Grammond LA PRESSE

Or, cette garantie prolongée est parfois triplement inutile, car le consommateur est déjà protégé par la garantie légale, la garantie du manufacturier, et même la prolongation de garantie offerte par l'émetteur de sa carte de crédit.

Avant de vendre une garantie prolongée, tous les commerçants doivent maintenant préciser verbalement à leurs clients que la loi leur donne déjà droit à une garantie légale. Les commerçants doivent aussi remettre systématiquement un avis écrit, suivant le modèle conçu par l'Office de la protection du consommateur.

«L'avis est bien fait : il divulgue l'information nécessaire dans un langage vulgarisé. Si le consommateur veut en avoir plus, on lui dit où aller chercher l'information», dit Dominique Gervais, d'Option consommateurs.