(Vancouver) Le gouvernement de la Colombie-Britannique rationne l’essence sur l’île de Vancouver, dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique et la Sunshine Coast après la violente tempête qui a coupé les lignes d’approvisionnement.

Camille Bains La Presse Canadienne

Le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, a déclaré qu’une limite de 30 litres de carburant par visite à une station-service est une étape importante pour maintenir l’approvisionnement tandis que la province s’efforce de faire venir plus d’essence par camion et barge de l’Alberta, de l’État de Washington, de l’Oregon et de la Californie.

Il a déclaré que l’ordre s’appliquerait pendant 10 à 11 jours et il espère que les gens respecteront les règles tandis que les autorités s’attardent aux services essentiels et aux résidants dont les communautés ont été dévastées par les inondations.

Le gouvernement a également interdit les déplacements non essentiels sur les tronçons des routes 99, 3 et 7. Le passage dans les zones réglementées sera réservé au transport commercial de marchandises comme la nourriture, l’eau et les fournitures médicales.

Des précipitations record sur 48 heures ont causé des dommages importants aux autoroutes et certaines, comme la Coquihalla, ne seront pas reconstruites avant plusieurs mois tandis que l’accès limité a été rétabli pour d’autres avec une circulation à voie unique autorisée.

Le ministre des Transports, Rob Fleming, a déclaré que la route 3 de Hope jusqu’à l’intérieur sud de la province avait été ouverte pour les déplacements essentiels et que la route 99, qui rejoint la 97 au nord de Cache Creek, pourrait être ouverte d’ici dimanche, pourvu que les équipes puissent continuer leur travail.

« Je tiens à souligner que ce ne sera pas un parcours comme on s’y attendrait dans des conditions normales. Les équipes seront sur place avec de l’équipement lourd pour continuer à réparer les routes. Et jusqu’à ce que ces travaux soient terminés, la circulation sera lente sur ces itinéraires. »

De nombreuses routes, y compris la route 1 et la Coquihalla, ont été coupées par des affaissements et des coulées de boue lorsque des pluies sans précédent se sont abattues sur la côte sud et l’intérieur de la Colombie-Britannique.

Le maire d’Abbotsford a déclaré que la Ville avait annulé son projet de construire une digue temporaire pour arrêter les eaux de crue et qu’elle procéderait désormais à des réparations d’urgence d’une digue brisée d’ici trois jours, car des pluies plus abondantes devraient inonder la région déjà durement touchée.

Henry Braun a déclaré vendredi qu’éventuellement, l’ensemble du barrage pourrait devoir être reconstruit selon des standards plus élevés pour protéger une importante zone agricole appelée Sumas Prairie, qui a subi des inondations imposantes alors que l’eau jaillissait du fleuve Nooksack en provenance de l’État de Washington voisin.

« Je suis préoccupé par le fait que le Nooksack déborde à nouveau de ses rives. Et si c’est le cas, cette eau revient directement par Sumas à travers notre prairie. C’est ce que nous essayons d’arrêter avant la prochaine pluie », a-t-il déclaré.

PHOTO DARRYL DYCK, LA PRESSE CANADIENNE

Une partie d'une voie ferrée est couverte par des débris transportés par les eaux.

« Je suis préoccupé par (les projections) de 80 à 100 millimètres de pluie. Ce que je ne sais pas, c’est l’intégrité de la digue existante de Sumas. L’armée est sur le terrain pour rechercher des brèches et nous avons déjà trouvé des faiblesses. »

M. Braun a déclaré que 64 soldats sont sur le terrain à Abbotsford dans le cadre d’un contingent de 120 membres des Forces armées qui soutient les efforts de la Ville après que des précipitations sans précédent sur 48 heures ont provoqué des coulées de boue qui ont coupé plusieurs routes dans certaines parties du sud-ouest de la Colombie-Britannique.

Il a déclaré que 680 résidants ont été forcés de quitter leurs maisons et que les agriculteurs qui ne sont pas partis afin de protéger leur bétail devraient tenir compte d’un ordre d’évacuation afin de ne pas se mettre eux-mêmes et les sauveteurs en danger.

« Nous savons que cela continue d’être une période très stressante pour ces personnes et nous travaillons sans relâche pour trouver les meilleures solutions pour permettre aux résidants d’accéder à leur domicile le plus rapidement possible », a-t-il fait valoir.

Il a déclaré que la construction d’une digue aurait eu un impact sur 22 propriétés inondées et qu’elles auraient été inaccessibles plus longtemps. La priorité est donc passée à combler les brèches dans la digue existante le plus rapidement possible.

Depuis Washington jeudi soir, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que 120 militaires étaient envoyés pour soutenir les efforts de secours à Abbotsford. Un groupe de reconnaissance militaire avait également été dépêché au centre provincial des opérations d’urgence à Surrey, et plus de 200 soldats à Edmonton étaient prêts à partir.

Un gros avion de transport a quitté Trenton, en Ontario, vendredi, pour venir chercher à la base de Valcartier, au Québec, trois hélicoptères CH146 Griffon et des militaires du 430e Escadron tactique afin de participer aux secours, indique l’armée de l’air.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a déclaré vendredi que des mesures provisoires étaient mises en place avec les États-Unis pour acheminer des marchandises commerciales vers la Colombie-Britannique.

PHOTO RCAF, VIA REUTERS

Trois hélicoptères CH146 Griffon sont embarqués à bord d’un CC-177 Globemaster III à Québec pour venir en aide aux sinistrés de la Colombie-Britannique.

Le ministre a précisé que ces mesures provisoires sont surtout destinées aux transporteurs routiers nationaux canadiens qui ne traversent normalement pas la frontière dans le cadre de leurs activités.

On estime que 17 000 personnes étaient hors de chez elles vendredi, les ordres d’évacuation couvrant quelque 6900 propriétés. Le gouvernement provincial a aussi annoncé qu’une aide financière sera disponible pour les sinistrés touchés par les inondations et les glissements de terrain.

Les efforts de recherche se poursuivaient à la suite d’un glissement de terrain le long de la route 99, au sud de Lillooet, où le corps d’une femme avait été retrouvé cette semaine. Selon la Gendarmerie royale du Canada, quatre personnes ont été portées disparues dans cette région.

À Merritt, des responsables de la Ville ont déclaré vendredi que le niveau de la rivière Coldwater était en baisse, après que la voie navigable a débordé lundi et submergé la station de traitement des eaux usées de la municipalité, forçant l’évacuation de toute la communauté.

Mais alors que les eaux se retirent, le directeur des services aux entreprises de la Ville estime qu’il est clair que la rivière s’est creusée un nouveau lit au milieu de ce qui était autrefois la rue Pine, du côté nord-ouest de la municipalité. Greg Lowis indique qu’une nouvelle île s’est également formée entre le nouveau cours de la rivière et son ancien lit.

M. Lowis est conscient qu’il faudra déployer « de grandes quantités d’énergie et d’efforts » pour détourner une voie navigable de son nouveau lit — et il n’était pas sûr de ce que la Ville fera maintenant.

Par ailleurs, une dizaine d’organismes reconnus, comme la Croix-Rouge canadienne, l’Armée du salut, la SPCA et Centraide, collectent des fonds ou offrent de l’aide aux victimes des inondations en Colombie-Britannique.