(Calgary) Deux jeunes hommes ont été arrêtés pour le meurtre au premier degré d’un policier de Calgary lors d’un contrôle routier de routine dans la nuit du Nouvel An.

Bill Graveland
La Presse Canadienne

La mort du sergent Andrew Harnett, âgé de 37 ans, a déclenché vendredi à la fois une vague de tristesse dans la ville et une chasse à l’homme pour retrouver ceux qui, selon la police, étaient responsables du délit de fuite du Nouvel An.

« Aujourd’hui est le jour où j’ai fait des cauchemars », a déclaré le chef de police de Calgary, Mark Neufeld, lors d’une conférence de presse.

« C’est totalement insensé », a-t-il ajouté.

La police a déclaré que le sergent Harnett avait arrêté un VUS dans le nord-est de la ville peu avant 23 h jeudi après avoir remarqué que les plaques du véhicule ne correspondaient pas à sa description.

Le chef Neufeld a affirmé que le véhicule est reparti en trombe, heurtant l’officier et le traînant sur la route.

Un second véhicule sans lien avec le premier était également impliqué et « pourrait être entré en contact » lui aussi avec le sergent Harnett, a ajouté M. Neufeld. Ce conducteur est resté sur les lieux et a aidé les enquêteurs.

Les ambulanciers et d’autres policiers sont arrivés quelques minutes plus tard et ont tenté de faire réanimer le sergent Harnett, mais son décès a été prononcé à l’hôpital environ une heure plus tard.

Des mandats d’arrêt pour meurtre au premier degré ont été lancés contre un adolescent âgé de 17 ans présumé être au volant et contre Amir Abdulrahman, âgé de 19 ans, qui, selon la police, était probablement son passager.

Tard vendredi après-midi, les deux hommes se sont rendus et ont été placés en détention, a annoncé la police.

« Le temps est crucial dans la progression des enquêtes, car les preuves peuvent être altérées ou détruites si elles ne sont pas rapidement sécurisées », a expliqué le sergent d’état-major Martin Schiavetta de l’unité des homicides.

« Nous sommes reconnaissants de la collaboration entre le service, nos partenaires médias et la communauté dans le travail commun afin de trouver des réponses à cette tragédie. »

Le chef Neufeld a déclaré que la mort du sergent Harnett met en lumière les dangers que courent chaque jour les policiers.

« Il n’y a pas de contrôle routier de routine, a-t-il résumé. Il n’y a pas d’évènement à faible risque. Il y a un risque inconnu et ce type d’incident le souligne particulièrement. »

Ému, le chef Neufeld a ajouté qu’il connaissait personnellement le sergent Harnett et a qualifié sa mort de coup dur pour toute la famille du service de police de Calgary.

Le sergent Andrew Harnett a joint les rangs du corps policier il y a 12 ans après avoir servi comme officier de police militaire pendant deux ans et demi. Il laisse derrière lui son épouse, a déclaré le chef Neufeld.

« J’ai en fait travaillé un quart avec lui, a déclaré le chef Neufeld. Un professionnel accompli, incroyable, incroyable avec le public et il est tout ce que vous voudriez d’un policier de qualité. »

Le sergent Harnett a également aidé les enquêteurs à identifier les suspects avant sa mort, a déclaré le chef, mais a fourni peu de détails à ce sujet.

« Une partie de la raison pour laquelle nous avons pu faire progresser cette enquête aussi rapidement que nous l’avons été est le résultat direct d’un travail policier exceptionnel effectué par Andrew avant sa mort », a déclaré le chef Neufeld.

« Il nous aide à résoudre ce problème et à traduire les responsables en justice. »

Le chef Neufeld a déclaré que les séquences vidéo de la caméra de bord d’un véhicule de patrouille et de la caméra corporelle du sergent Harnett se sont avérées utiles.

« Il a fait un très bon travail de tournage et d’enregistrement des informations et dans ce cas, le fait qu’il ait fait cela nous a été très utile », a-t-il déclaré.

Le président de l’Association des policiers de Calgary a affirmé que tous les membres pleuraient la mort de Harnett.

« Nos membres… ont tous mis de côté leur chagrin personnel afin de mener une enquête professionnelle et approfondie afin que les responsables de cet acte lâche puissent être tenus responsables », a indiqué John Orr.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, a également rendu hommage au policier mort en service.

« Mon cœur aujourd’hui n’est pas seulement avec la famille du sergent Harnett, mais aussi avec les femmes et les hommes du Service de police de Calgary. Parce que je connais un peu cette famille et un peu cette incroyable fraternité de gens qui se réunissent pour nous garder en sécurité tous les jours », a-t-il dit.

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a présenté ses condoléances sur Twitter.

« Sa mort nous rappelle les vrais risques pris chaque jour par les policiers, a écrit M. Kenney. C’était un crime terrible. »