(Ottawa) Le gouvernement fédéral dépense plus d’argent pour aider les banques alimentaires et autres organisations communautaires afin de lutter contre l’insécurité alimentaire au pays.

La Presse canadienne

La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a annoncé mardi par vidéoconférence une deuxième ronde de propositions pour le Fonds des infrastructures alimentaires locales.

« On a le privilège au Canada d’avoir parmi les meilleurs producteurs agricoles et transformateurs alimentaires qui produisent des aliments de très grande qualité. Pourtant, encore trop de familles canadiennes ont du mal à accéder à ces bons aliments », a-t-elle déclaré.

Mme Bibeau dit que 43,4 millions sont disponibles et son département acceptera des demandes pour des subventions allant jusqu’à 250 000 $. La ministre encourage les responsables de banques alimentaires, de jardins et cuisines communautaires, entre autres, à formuler une demande.

« L’objectif est d’aller au-delà du simple achat d’équipement, mais d’encourager les regroupements à l’intérieur d’une région pour permettre de renforcer les systèmes alimentaires », a décrit Mme Bibeau lors de sa présentation.

Le Fonds des infrastructures alimentaires locales est un programme de cinq ans qui s’inscrit dans la Politique alimentaire pour le Canada, lancée en 2019.

Ce sont 50 millions qui ont été alloués pour réduire l’insécurité alimentaire. Lors du premier appel de propositions, 362 projets ont reçu une aide financière pour une valeur totale de 6,6 millions.

Ces fonds s’ajoutent aux 100 millions déjà annoncés par le gouvernement fédéral en avril pour aider les banques alimentaires à relever les défis causés par la pandémie de la COVID-19.