Plusieurs municipalités de la Côte-Nord sont sans électricité depuis près de 24 heures. Avec l'aide du ministère des Transports (MTQ), une équipe d'Hydro-Québec est arrivée sur les lieux lundi soir afin de résoudre le problème à l'origine de la panne.

Mis à jour le 21 janv. 2019
MARISSA GROGUHÉ LA PRESSE

Une coupure de courant survenue hier vers 23 h a privé de courant tous les résidants de Natashquan, Aguanish et Kegaska, ainsi que des membres de la communauté innue de Nutashkuan.

Les forts vents qui ont soufflé sur le secteur en fin de journée dimanche ont causé un bris d'équipement au poste de Natashquan ainsi que sur une ligne de distribution, selon Hydro-Québec. En conséquence, plusieurs centaines de clients ont été privés d'électricité.  

À Natashquan, où vivent un peu moins de 300 personnes, les 384 lignes desservies par Hydro-Québec ont été coupées. À Aguanish, la totalité des 184 clients est plongée dans le noir.

Convoi-escorte à la rescousse

Un opérateur d'Hydro-Québec a été appelé sur les lieux pour résoudre le problème, mais il se situait dimanche nuit à Havre-Saint-Pierre, soit à environ 150 kilomètres de la source de la panne.  

Les conditions météorologiques avaient forcé les autorités à fermer la route 138 reliant les deux municipalités durant la journée, empêchant l'opérateur de se rendre sur place. Aucun vol d'hélicoptère n'était envisageable, compte tenu de la violente tempête.

« Ça prenait du renfort, alors, avec le MTQ, on a organisé un convoi-escorte pour faire la route vers Natashquan, a expliqué Cathy Hamel, porte-parole pour Hydro-Québec. Une grosse équipe est partie vers 16 h 30 [lundi] et vient d'arriver. »

Il était un peu plus de 19 h lorsque l'équipe est parvenue au poste nécessitant des réparations. Hydro-Québec prévoit que Aguanish soit réalimenté en électricité dès 22 h ce soir. À Natashquan, Kegaska et dans la communauté autochtone de Nutashkuan, il faudra attendre jusqu'à environ minuit.

Centres d'urgence érigés

Hydro-Québec assure être en communication constante avec les maires et les coordonnateurs de mesures d'urgence afin de s'assurer que les citoyens sont en sécurité.  

« Des centres d'urgence ont vite été déployés pour les personnes qui n'avaient pas d'accès à des chauffages d'appoint ou à des voisins pouvant les héberger, a indiqué Cathy Hamel. Mais on travaille pour rétablir la situation le plus rapidement possible. »

La région touchée par la panne ainsi que tout le secteur ont été frappés par la tempête hivernale qui a affecté la majorité du Québec la fin de semaine dernière. Un avis de poudrerie est maintenant en vigueur sur Minganie et sur le golfe du Saint-Laurent, alors que les vents continuent de souffler et que la neige persiste à tomber.