L'Ordre du Canada comptera bientôt dans ses rangs 103 nouveaux récipiendaires de la plus haute distinction civile au pays. La gouverneure générale Julie Payette a annoncé hier la nomination de deux Compagnons, pour leur prééminence sur la scène nationale ou internationale, de 15 Officiers, pour leurs services ou réalisations au niveau national, et de 86 Membres, pour leurs contributions au niveau local ou régional. Parmi eux, une trentaine de Québécois. Portraits.

Mis à jour le 16 janv. 2019
MARISSA GROGUHÉ LA PRESSE

Peter D. Simons

L'homme d'affaires et président-directeur général de La Maison Simons, originaire de Québec, recevra le grade de Membre de l'Ordre, « pour son leadership dans le monde des affaires, son militantisme au bénéfice de l'industrie du commerce de détail et son oeuvre philanthropique ». Peter Simons a récemment milité aux côtés de Québec solidaire pour un projet de loi pour encadrer le commerce électronique. Âgé de 54 ans, il est déjà chevalier de l'Ordre national du Québec depuis 2008.

Suzanne Lacasse

Ingénieure civile originaire de Rouyn-Noranda, Suzanne Lacasse a été pendant 20 ans directrice de l'Institut géotechnique de Norvège. Elle est diplômée en génie civil de l'École polytechnique de Montréal et du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Elle a développé au cours de sa carrière diverses méthodes statistiques et probabilistes pour mener à bien les analyses de conception. Mme Lacasse est nommée au sein de l'Ordre du Canada pour ses réalisations professionnelles en tant « qu'éminente ingénieure géotechnique, notamment dans le domaine de l'évaluation des risques ».

Charles Tisseyre

Notamment connu pour l'animation de l'émission scientifique Découverte, dont il tient la barre depuis 1992, le journaliste québécois est nommé Membre de l'Ordre du Canada pour son dévouement à la vulgarisation scientifique et « à la défense des médias d'information ». Journaliste depuis 1978, il a reçu plusieurs prix pour saluer sa prolifique carrière, dont celui du meilleur animateur d'affaires publiques au Gala Artis.

Jean Pelletier

Le journaliste Jean Pelletier, ancien rédacteur en chef du Téléjournal de Radio-Canada et de l'émission Le point, a mis sur pied l'émission Enquête, sur le réseau national, en 2007. L'Ordre du Canada le salue « pour ses réalisations comme reporter, développeur du journalisme d'investigation, directeur et producteur de téléséries historiques ». Il a été journaliste au Devoir, à CKAC et à La Presse. M. Pelletier a quitté son poste de premier directeur de l'information de Radio-Canada l'automne dernier.

Daniel Lamarre

Président et chef de la direction du Cirque du Soleil depuis 2001, Daniel Lamarre, originaire de Shawinigan, a également dirigé le Groupe TVA dans les années 90, pendant près de quatre ans. Il est impliqué dans plusieurs organisations caritatives. C'est pour « sa contribution à l'univers des communications et du divertissement ainsi que pour son engagement philanthropique soutenu » que la gouverneure générale lui remet l'Ordre du Canada.

Richard Ernest Tremblay

Richard Ernest Tremblay, 74 ans, deviendra Officier de l'Ordre en vertu de « sa contribution scientifique en psychologie et en psychiatrie, en tant que spécialiste du développement de l'enfant ». Professeur émérite de psychologie à l'Université de Montréal, il est titulaire d'une maîtrise en psychologie éducationnelle de l'Université de Londres et il est le directeur du Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant (GRIP). Lauréat de nombreux prix et membre de la Société royale du Canada, M. Tremblay est également auteur de plusieurs articles et ouvrages scientifiques.

Dominique Rankin

Dominique Rankin (Grand-père T8aminik), né au nord de l'Abitibi, est chef héréditaire algonquin. Fait chevalier de l'Ordre national du Québec en 2016, il recevra l'Ordre du Canada « pour avoir consacré sa vie à préserver la culture algonquine et à militer pour la paix, en qualité d'aîné et de guide spirituel ». Il est cofondateur de l'organisme Kina8at, dont la mission est de permettre la guérison et la reconnexion culturelle, tout en favorisant la réconciliation et le partage des cultures autochtones.

Hélène Boisjoly

Spécialiste de la transplantation de la cornée, la Dre Hélène Boisjoly a mis sur pied plusieurs fonds pour la recherche et l'enseignement, notamment en ophtalmologie. Elle a été directrice scientifique du Réseau FRSQ en santé de la vison. Elle est depuis 2011 doyenne de la faculté de médecine de l'Université de Montréal. C'est la première fois qu'une femme occupe cette fonction. Elle recevra l'Ordre du Canada pour « sa riche contribution à la santé de la vision et pour sa gouvernance dans le monde académique de la médecine ».

Michèle Rivet

« Pour son dévouement à élever les droits de la personne et pour sa contribution au monde juridique canadien et international », la juge Michèle Rivet sera décorée de l'insigne honorifique de la plus haute distinction civile au Canada en tant que Membre. Présidente fondatrice du Tribunal des droits de la personne, elle a occupé cette fonction durant 20 ans, jusqu'en 2010. Elle a également été commissaire à la Commission de réforme du droit du Canada et juge au Tribunal de la jeunesse, et elle siège maintenant à la Commission internationale de juristes, à Genève.

Kathleen Reichs

L'auteure et anthropologue judiciaire américaine Kathleen « Kathy » Reichs vit à temps partiel à Montréal, puisqu'elle travaille au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du Québec, tout en exerçant en Caroline du Nord. Elle a d'ailleurs fait de la métropole québécoise un des principaux théâtres des intrigues mettant en vedette Temperance Brennan, personnage principal de sa série policière comptant plus de 20 romans. Elle deviendra Membre honoraire de l'Ordre du Canada en vertu de « sa contribution scientifique et littéraire comme anthropologue légiste et auteure de fiction ».