Source ID:; App Source:

Cannabis: la GRC imposera 28 jours d'abstinence à ses policiers

Cette pratique s'appliquera à tous les « postes critiques »... (PHOTO Sean Kilpatrick, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Cette pratique s'appliquera à tous les « postes critiques » de la GRC, ce qui concerne tous les policiers.

PHOTO Sean Kilpatrick, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Les 18 000 policiers de la Gendarmerie royale du Canada devront s'abstenir de consommer du cannabis 28 jours avant tout quart de travail. Le corps policier fédéral estime que les données scientifiques n'ont pas permis d'établir de limite claire pour une consommation sécuritaire.

À une semaine de la légalisation du cannabis, la GRC a rendu publiques les politiques qu'elle compte imposer à ses agents quant à la consommation de cette drogue. En vertu de ces règles, ses policiers devront « s'abstenir de consommer du cannabis à des fins non médicales durant les 28 jours précédant leur retour au travail ».

Cette pratique s'appliquera à tous les « postes critiques » de la GRC, ce qui concerne tous les policiers. Le corps policier estime que tous ses agents doivent être « aptes à remplir leurs fonctions lorsqu'ils se présentent au travail, ce qui signifie notamment qu'ils ne doivent pas avoir les facultés affaiblies par l'alcool ou la drogue ». Or, les études scientifiques consultées par la GRC n'ont pas établi de limite claire établissant une consommation sécuritaire.

« En ce moment, sans données scientifiques confirmées sur l'effet du cannabis sur les facultés, la GRC adopte une politique prudente afin d'assurer le maintien de la sécurité du public et de ses employés en tout temps. » La GRC ajoute que ses policiers travaillent souvent en régions éloignées et peuvent être appelés à travailler en tout temps.

La GRC a ajouté que ses employés ne feront pas l'objet de tests de dépistage aléatoires.

24 heures pour les agents correctionnels

Les gardiens de prison fédéraux et autres agents correctionnels de première ligne ne pourront quant à eux pas consommer de cannabis dans les 24 heures précédant leur entrée au travail.

Cette nouvelle politique du Service correctionnel du Canada (SCC) a été rendue publique mercredi, soit exactement une semaine avant que la consommation de cannabis à des fins récréatives ne soit légalisée partout au pays.

La politique stipule que les employés du SCC devront être en état de s'acquitter de leurs tâches et ne pourront pas être intoxiqués par l'alcool, la drogue ou d'autres substances au travail.

Quant aux employés occupant des postes critiques sur le plan de la sécurité - tels que les agents qui patrouillent les rangées et même les directeurs d'établissements -, ils devront s'abstenir de consommer du cannabis pendant une journée complète avant le début de leur quart de travail.

Les gestionnaires devront d'ailleurs se familiariser avec les signes trahissant des facultés affaiblies.

Toute infraction peut constituer une violation du code de discipline du Service correctionnel et donc entraîner des sanctions allant jusqu'au congédiement.

- Avec La Presse canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer