Des dizaines de milliers de téléspectateurs québécois ont eu la surprise de voir des alertes de tornade s'afficher en anglais, vendredi soir, alors qu'ils écoutaient la télévision en français.

Mis à jour le 22 sept. 2018
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

C'était notamment le cas à TVA, RDI et LCN où l'écran a viré au rouge à plusieurs reprises pour avertir les résidants de Lachute et de Saint-Jérôme de l'arrivée possible d'une tornade. Dans certains cas, une voix en français accompagnait le message en anglais.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont exprimé leur insatisfaction devant ce raté potentiellement dangereux.

Selon deux spécialistes en mesures d'urgence, il s'agit d'une erreur qui n'aurait pas dû survenir.

« On fait face à des défis d'opération dans ce système d'alerte. C'est un problème qu'on a depuis quatre ans, depuis qu'il est en service », a affirmé Daniel Dancause, du groupe-conseil Prudent, spécialisé en mesures d'urgence et de gestion de crise. « On a de la difficulté. »

« Évidemment, on espère toujours que ces systèmes-là n'aient pas d'erreur quand il y a une situation d'urgence ou une situation imminente d'urgence, a expliqué Guylaine Maltais, de la firme Planifaction. En même temps, il faut se dire qu'il y a des gens derrière et que l'erreur est humaine. » Elle a ajouté que ces ratés soulignaient l'importance pour les citoyens d'être attentifs aux veilles de temps violent, comme celles qui étaient diffusées depuis plusieurs heures avant la tornade de Gatineau.

Interruption de la programmation

Le Système national d'alertes au public (SNAP) a été imposé aux chaînes de télévision et aux radios par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) en 2014. Les alertes diffusées interrompent la programmation en cours sans avertissement.

C'est l'entreprise Pelmorex Corp. - notamment propriétaire de MétéoMédia - qui gère le service. Vendredi soir, l'entreprise renvoyait la balle à Environnement Canada et aux diffuseurs.

Ce n'est pas la première fois que le système connaît des ratés. En 2016, une alerte AMBER a été diffusée en anglais à des postes de radio en français. Par la suite, une voix de synthèse difficilement compréhensible a répété le message en français.

Photo tirée de twitter

Des dizaines de milliers de téléspectateurs québécois ont eu la surprise de voir des alertes de tornade s'afficher en anglais, hier soir, alors qu'ils écoutaient la télévision en français.