« Des véhicules ont été retournés et déplacés sur plusieurs mètres, il y en a dans les arbres. Les toits sont arrachés, les arbres aussi... Il y a des habitations, des appartements qui sont pratiquement vidés. »

Mis à jour le 21 sept. 2018
Philippe Teisceira-Lessard et Fanny Lévesque LA PRESSE

Au bout du fil, Vincent-Carl Leriche est encore sous le choc. La tornade a frappé dans la cour arrière du complexe immobilier où il réside, dans le quartier Mont-Bleu à Gatineau. Les images saisissantes qu'il a envoyées à La Presse font état d'une triste scène.  

« Ça s'est passé très vite. J'étais dans mon appartement. Le courant a manqué et en l'espace de 30 secondes, la tempête était là. Les transformateurs ont explosé. Oui, j'ai eu peur pendant un instant », relate-t-il. Selon lui, la tempête ne semble pas avoir fait de blessés.

Environnement Canada a confirmé que c'était bien une tornade qui s'était abattue sur Gatineau. « Présentement on tend à dire que c'est une tornade de force 2 », a indiqué Simon Legault, météorologue au sein de l'agence fédérale.

« On a vu beaucoup d'images, on a vu des images de nuages en entonnoir, on a vu aussi des dégâts. » Une équipe sera sur les lieux aujourd'hui afin de pousser l'investigation. La tornade s'est déplacée d'ouest en est, causant des dommages sévères des deux côtés de la rivière des Outaouais.

Sous le coup d'une veille de tornade, une partie de la ville de Gatineau a été secouée par des vents violents qui ont causé des dommages importants dans les dernières heures. Des images montrent que des bâtiments ont été endommagés, des arbres ont été brisés et des poteaux électriques sont tombés.

L'école secondaire Mont-Bleu a aussi été endommagée par un incendie.

Quelques 57 000 clients d'Hydro-Québec sont privés de courant dans la région de l'Outaouais. La société d'État avait annoncé plus tôt vendredi avoir mobilisé une centaine de travailleurs pour faire face aux pannes que pourraient occasionner les rafales. Des vents violents causent des évacuations et des fermetures de rues à Gatineau.

Photo Vincent-Carl Leriche, courtoisie

Les vents étaient suffisamment violents pour causer une tornade.

La police de Gatineau confirme recevoir actuellement un volume important d'appels pour des « toits arrachés » et « plusieurs incendies » concentrés dans le secteur de Mont-Bleu. « On n'a pas beaucoup d'informations pour l'instant, on est plutôt en gestion de crise », a indiqué le sergent Steve Hamel de la police de Gatineau.

Du côté de la Sûreté du Québec, on indique avoir été alerté qu'une dizaine d'arbres ont été arrachés dans le secteur Val-des-Bois et Lac-Sainte-Marie, près de Gatineau. Une roulotte en construction bloquerait aussi une partie de l'autoroute 50, mais la Sûreté du Québec ne pouvait confirmer pour l'heure, si l'incident était lié aux forts vents.

À l'hôtel de ville, la porte-parole du maire Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué que celui-ci était actuellement en réunion avec les services d'urgence. « La tornade est passée au-dessus de Gatineau et a fait - semble-t-il - pas mal de dégâts », a ajouté Laurence Gillot. Elle a confirmé qu'un incendie s'était déclenché à l'école secondaire Mont-Bleu.

Louis Lafortune, qui habite sur la rue Jolicoeur du secteur Hull, a eu le réflexe de « se sauver » dans son sous-sol. « J'ai entendu comme un gros boum. Comme si la maison tremblait. Ça a bougé », a-t-il dit. 

« J'ai des bardeaux d'arrachés, mais pas loin de chez nous il y a une toiture complètement arrachée, on voit les montants de la toiture. Il y a beaucoup de laine minérale dans la rue. Ce sont des scènes qu'on voit au cinéma », a-t-il continué. «Le paysage a changé. Il y a des arbres arrachés. »

Dégâts en Ontario

Une autre tornade aurait aussi fait des dommages du côté de l'Ontario, notamment dans le secteur de Dunrobin. Au moins 100 000 clients d'Hydro One seraient sans électricité.

De son côté, le météorologue Peter Kimbell rapporte que des véhicules ont été renversés sur l'autoroute 50 à Gatineau et que des résidences ont subi de lourds dommages dans l'ouest de la capitale, également dans le secteur de Dunrobin.

Alexandra Pope était au travail à son bureau d'Ottawa lorsqu'elle a vu se former tout ce qui a les allures d'une tornade devant ses yeux. « C'était de l'autre côté de la rivière, à environ 1 à 2 kilomètres, possiblement dans le secteur de Gatineau », a raconté la femme à La Presse.

« C'était extrêmement venteux, c'était fascinant de voir les nuages se déplacer rapidement. Nous avons aperçu des nuages descendre plus près du sol, en rotation », a-t-elle ajouté.

Le premier ministre Justin Trudeau a invité les citoyens touchés à suivre les consignes des premiers intervenants et à se renseigner sur l'état des personnes plus vulnérables. « Nous suivons la situation et pensons à vous », a-t-il écrit sur Twitter.