Les Néo-Écossais qui ne s'identifient pas exclusivement au genre masculin ou féminin pourraient bientôt privilégier la mention « X » sur leur certificat de naissance.

Publié le 19 sept. 2018
Keith Doucette LA PRESSE CANADIENNE

En vertu des amendements proposés à la Loi sur les statistiques de l'état civil, la mention du sexe deviendrait également facultative, et les frais de 24,95 dollars pour la modifier seraient abolis.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse n'exigerait plus que les citoyens âgés de 16 ans et plus obtiennent une lettre d'un professionnel de la santé pour procéder au changement.

C'est « la bonne chose à faire » pour rendre la province plus inclusive, a fait valoir le ministre de Service Nouvelle-Écosse, Geoff MacLellan.

En offrant ainsi la mention de genre « X », la province se joindrait à l'Ontario, à Terre-Neuve-et-Labrador, à l'Alberta, au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest.

La Saskatchewan et l'Ontario permettent aussi de retirer la mention des actes de naissance, tandis que le gouvernement fédéral a introduit le « X » non binaire sur les passeports.