Le ministre de l'Énergie du Nouveau-Brunswick n'a pas été surpris d'apprendre qu'Énergie atomique du Canada limitée (EACL) avait déclaré des dépassements de coûts de 638 millions $ pour la remise à neuf de la centrale nucléaire de Point Lepreau.

Publié le 16 juill. 2013
LA PRESSE CANADIENNE

Craig Leonard a dit s'attendre, mardi, à ce qu'Ottawa demande des comptes à la société d'État, qui a effectué les travaux, puisqu'Énergie NB a vu ses propres coûts largement dépasser son budget initial.

M. Leonard a toutefois assuré qu'on avait bien fait de rénover la centrale, parce que cela avait prolongé sa durée de vie.

La centrale nucléaire Point Lepreau produit 700 mégawatts d'électricité, assez pour alimenter le tiers de la province.

Selon une note de service préparée par le cabinet du premier ministre Stephen Harper, EACL soutient que sa facture totale pour le projet s'élève à 1,17 milliard $, soit plus du double des 540 millions $ prévus au départ.

La note indique également qu'Énergie NB a laissé entendre que ses dépassements de coûts pourraient atteindre quelque 1,3 milliard $, mais la société d'État provinciale et le ministre Leonard contestent ce chiffre, affirmant qu'il s'élève plutôt à 1 milliard $.

Le ministre a indiqué que le gouvernement du Nouveau-Brunswick continuait de faire pression sur Ottawa afin d'obtenir une compensation de 1 milliard $, mais que le fédéral n'avait pas donné suite à cette requête pour le moment.