Bien que le temps chaud et la vague de chaleur qui se sont installés sur le Québec ces jours-ci fassent la joie des vacanciers et des baigneurs, les autorités tiennent à rappeler l'importance de prendre les mesures adéquates pour éviter les coups de chaleur et les dangers associés aux sports nautiques.

Mis à jour le 16 juill. 2013
Caroline D'Astous LA PRESSE

Se rafraîchir par tous les moyens

Depuis dimanche, Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur accablante pour le sud du Québec. Hier, la température moyenne a tourné aux alentours de 32º Celsius. Elle a même pu atteindre les 40º Celsius par endroits. En guise d'exemple, la température moyenne était de 31º Celsius dimanche.

La situation pourrait être similaire aujourd'hui, selon les projections d'Environnement Canada. "Ça va demeurer humide. Il va falloir attendre la fin de semaine pour voir baisser les températures», explique René Héroux, météorologue à Environnement Canada.

Mince espoir, «des averses pourraient tomber sur le sud du Québec mercredi [demain], faisant chuter l'humidité", dit-il, en précisant que la vague de chaleur actuellement n'a rien d'anormal pour la saison.

Trois appels d'urgence reliés à la chaleur ont été enregistrés chez Urgences-santé samedi. Toutefois, les autorités ne rapportent pour le moment aucun décès.

La situation est prise au sérieux chez Urgences-santé. «On surveille la situation de près depuis jeudi, explique Marc-André Gagnon, responsable des communications. En fin de semaine, il y a eu un bon volume d'appels. Mais les opérations se maintiennent comme d'habitude aujourd'hui [hier].»

Médecin préventionniste à l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Stéphane Perron rappelle les trois règles pour éviter les coups de chaleur. «Il faut se tenir à l'ombre, boire le plus possible et souvent, et éviter les activités physiques», explique-t-il.

Selon lui, les personnes âgées sont les gens le plus à risque lorsqu'il arrive une vague de chaleur. «Si vous parlez à une personne âgée, par exemple, et si elle devient confuse, c'est un symptôme associé au coup de chaleur», décrit le médecin.

Prévenir la noyade

En date du 12 juillet, la Société de sauvetage a enregistré 26 décès associés à la noyade depuis le début de l'année. À pareille date l'an dernier, le nombre était de 44.

D'après le directeur général de la Société, Raynald Hawkins, «les fortes pluies du mois de juin» ont contribué à ce faible taux de noyades. Toutefois, la vigilance des citoyens demeure importante, surtout dans les périodes de canicule.

«Il faut porter une attention particulière aux personnes âgées. Elles veulent se rafraîchir et peuvent être tentées d'aller se baigner seules et avoir une défaillance, note-t-il. Il faut éviter, aussi, de laisser flotter les jouets des enfants dans la piscine. Comme ça, ils ne seront pas tentés.»

M. Hawkins rappelle également des risques de noyade associés à la consommation d'alcool, notamment dans les embarcations.

Rappelons que 75 personnes sont mortes par noyade l'année dernière, 81 en 2011 et 78 en 2010.

En ce qui concerne la santé publique, la canicule de 2010 a été la plus meurtrière, avec 106 décès.