Le Centre d'appel antifraude du Canada (CAAC) a reçu de Canadiens des plaintes selon lesquelles leur ordinateur avait été bloqué après avoir reçu un message les avertissant que leur ordinateur avait été associé à de la pornographie juvénile.

LA PRESSE CANADIENNE

Ces messages, soi-disant en provenance de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ou du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), enjoignent aux destinataires de payer 100 $ par l'intermédiaire de Ukash pour faire débloquer leur ordinateur.

La GRC affirme que ce genre de message vise à semer de l'émoi et de l'anxiété chez les victimes, au point où celles-ci n'hésitent pas à envoyer de l'argent rapidement.

La police signale aux gens qui reçoivent des messages du genre qu'il s'agit d'une fraude. Si l'accès à leur ordinateur a été bloqué, il s'agit probablement d'un signe qu'il a peut-être été infecté par un logiciel malveillant.

Les usagers d'un ordinateur sont invités à ne jamais cliquer sur une fenêtre publicitaire affirmant que l'appareil est infecté par un virus. Ils doivent aussi mettre souvent à jour leur antivirus et effectuer régulièrement une analyse de l'ordinateur afin de vérifier s'il contient des virus.

Les gens doivent aussi éviter de cliquer sur les liens ou les pièces jointes dans les courriels expédiés par des personnes qu'ils ne connaissent pas.

Il est aussi recommandé d'activer le bloqueur de fenêtres publicitaires intempestives du navigateur. De plus, il ne faut jamais télécharger un antivirus d'une fenêtre publicitaire ou d'un lien envoyé par courriel.

Les gens qui croient avoir été victimes de fraude sont invités à aviser leur service de police ou le Centre d'appel antifraude du Canada au 1 888 495-8501.