Le Québec compte 84 municipalités bilingues. 90, si on inclut les arrondissements de Montréal, Sherbrooke et Longueuil. Ces villes offrent des services municipaux entièrement en français, and in English. Toutefois, le projet de loi 14 revoit certaines dispositions de la Charte québécoise de la langue française qui menacent certaines d'entre elles. Le gouvernement péquiste a indiqué que plus de 50% de la population d'une ville doit avoir comme langue maternelle l'anglais afin que celle-ci conserve son statut bilingue. Au total, 50 municipalités et arrondissements sont menacés de devenir 100% françaises. Parmi elles, des points de repère de la communauté anglophone québécoise: Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Ville Mont-Royal, Kirkland, Lennoxville, et plusieurs autres. Afin d'y voir plus clair, La Presse vous propose une carte interactive des villes qui pourraient subir, dans les prochains mois, une francisation intensive.

Hugo Pilon-Larose LA PRESSE