Hydro-Québec pourrait perdre des millions de dollars en vendant à perte l'équipement acquis pour rénover la centrale nucléaire de Gentilly-2, selon Radio-Canada.

Mis à jour le 24 oct. 2012
Janie Gosselin LA PRESSE

La société d'État aurait déjà dépensé 965 millions de dollars pour la rénovation de la centrale, par l'achat d'équipement - évalué à plusieurs centaines de millions - et certains travaux préliminaires, comme des études de sûreté.

Avant même l'annonce de la fermeture de Gentilly-2 par le gouvernement de Pauline Marois, Hydro-Québec savait que l'avenir de la centrale était incertain.

Thierry Vandal, PDG de la société d'État, a indiqué au printemps dernier que «seuls certains équipements de pointe avaient été achetés». Mais, selon Radio-Canada, la majorité des équipements importants pour la rénovation ont déjà été acquis.On ignore si Hydro-Québec trouvera des acheteurs dans d'autres centrales nucléaires.

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a blâmé le précédent gouvernement libéral pour cette perte.