Un régime alimentaire proche du jeûne réduit les effets de l'âge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Louis Santini
Agence France-Presse
Washington

Un régime alimentaire temporaire reproduisant les effets du jeûne complet provoque des changements cellulaires favorables à la santé et ralentit le vieillissement comme ce qui est normalement observé après plusieurs jours de régime à l'eau sans nourriture, selon un essai clinique.

Avant d'être évalué avec cent participants, ce régime appelé «Prolon», mis au point par des scientifiques de l'Institut de longévité à l'Université de Californie du Sud (USC), a été testé sur des souris.Ce régime est pauvre en calories, sucres et protéines mais riche en bonnes graisses végétales. Il se présente sous forme de soupes de légumes, de barres d'énergie, de thé et de compléments en vitamines correspondant à la consommation, selon les repas, de 770 à 1100 calories par jour comparativement à une consommation normale de 2500 calories pour un homme et de 2000 calories pour une femme.

Cette étude s'appuie sur des observations de longue date chez des vers et des mouches drosophiles notamment, selon lesquelles une forte réduction de la consommation de calories allonge nettement la vie de ces animaux en ralentissant le processus du vieillissement et des maladies liées à l'âge.

Chez les souris, cette formule nutritive a montré une réduction de la fréquence du cancer et des maladies inflammatoires ainsi qu'un allongement de leur espérance de vie.

Les résultats de l'essai clinique avec cent participants, publiés mercredi dans la revue américaine Science Translational Medicine, indiquent des effets similaires.

Le régime «Prolon» paraît agir également chez les humains sur le processus de vieillissement et réduit les facteurs de risque liés à l'âge comme le diabète, le cancer et les maladies cardiovasculaires, notent ces chercheurs.

Régénération cellulaire

Selon eux, ces effets bénéfiques paraissent résulter d'un accroissement du nombre de cellules souche et de la régénération cellulaire.

Des études précliniques avaient montré que le Prolon fournissait à l'organisme les macro et les micronutriments nécessaires tout en le maintenant dans un mode de jeûne qui active une régénération cellulaire dans de nombreux organes et systèmes.

Cette formule nutritive, pour laquelle l'Université de Californie a déposé un brevet exploité par la firme L-Nutra Inc, est selon ces inventeurs un premier succès dans le secteur de la nutri-technologie.

La formule résulte d'une meilleure compréhension des interactions moléculaires entre des composants alimentaires spécifiques et des gènes jouant un rôle dans le vieillissement, qui peuvent être utilisées pour provoquer des changements cellulaires mieux coordonnés que ceux générés par des médicaments.

Pour ce dernier essai clinique dit de phase 2, les chercheurs ont testé les effets du Prolon pendant trois cycles mensuels de cinq jours sur les marqueurs métaboliques et les facteurs de risques liés au vieillissement de 71 sujets choisis au hasard dans ce groupe de cent. Les 29 autres ont formé le groupe témoin en continuant leur régime alimentaire habituel.

Risques du régime à l'eau

Les chercheurs ont constaté chez les participants au jeûne simulé une perte de poids de 2,2 kilos en moyenne et une réduction du tour de taille de 3 cm. Ces derniers ont également réduit leur masse de graisse, leur tension artérielle ainsi que leur mauvais cholestérol et la protéine C-réactive, un marqueur d'inflammation.

«La diminution de ces indicateurs a été encore plus marquée chez les participants présentant le plus grand risque de développer des maladies métaboliques», relève le Dr M. Wei de la faculté de gérontologie de l'Université de Californie du sud, l'un des co-auteurs.

Les 71 participants à l'étude avaient également, après ces trois cycles mensuels, des teneurs plus faibles d'hormone IGF-1, ce qui indique un risque moindre de cancer et de diabète.

Aucun effet secondaire grave n'a été constaté, selon les chercheurs.

Ils notent aussi que le jeûne complet à l'eau pendant plusieurs jours peut avoir des effets bénéfiques pour la santé.

Mais cette pratique comporte plusieurs risques, dont l'hypoglycémie, l'hypotension et aussi des calculs biliaires. En outre, la plupart des personnes sont incapables de suivre un tel régime.

Pour le Dr Luigi Fontana, professeur de médecine à l'Université Washington à Saint-Louis, qui n'a pas participé à cette étude, «des avancées récentes permettent de mieux comprendre le vieillissement, ouvrant la voie à des interventions pour le retarder, comme le jeûne».




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer