Les aliments bio plus avantageux sur le plan nutritionnel?

La consommation d'aliments biologiques ne semble pas améliorer... (Photo archives La Presse)

Agrandir

La consommation d'aliments biologiques ne semble pas améliorer les taux sanguins ou urinaires en caroténoïdes, polyphénols, vitamines C et E, cholestérol LDL, les marqueurs du fonctionnement du système immunitaire ou la qualité du sperme des sujets.

Photo archives La Presse

Partager

Jacinthe Côté, collaboration spéciale
La Presse

Mis à part leur plus faible teneur en contaminants chimiques, est-ce que les aliments biologiques sont plus avantageux sur le plan nutritionnel?

Par définition, les aliments biologiques viennent de semences ou d'animaux non irradiés ou modifiés génétiquement. Ils sont produits sans l'usage de pesticides, d'insecticides, d'herbicides ou de médicaments d'élevage (antibiotiques, hormones de croissance) synthétiques. Aucun fertilisant chimique ou à base de sédiments d'usines d'épuration des eaux usées n'est utilisé. Les moulées des animaux biologiques proviennent de plantes cultivées sans pesticides ni fertilisants synthétiques. Les produits transformés certifiés biologiques sont préparés avec des ingrédients biologiques et sont exempts de colorants, d'agents de conservation ou de tout autre additif synthétique.

Le Canada produit une panoplie d'aliments certifiés biologiques: des produits céréaliers, des légumes et des fruits, des produits cultivés en serre, des produits laitiers, de la viande, de la volaille, des oeufs, etc. Si vous consommez ces produits biologiques, vous n'aurez pas à vous soucier des résidus d'antibiotiques qui peuvent entraîner la résistance des bactéries aux antibiotiques utilisés pour la santé humaine. Ni des résidus de pesticides et d'herbicides, de plus en plus associés au dérèglement du système reproducteur, ainsi qu'à la formation de certains types de cancer et de problèmes neurologiques.

Toutefois, certains d'entre vous peuvent se demander si ces produits sont plus nutritifs.

Au cours des quatre dernières années, plusieurs revues de la littérature et des méta-analyses ont été publiées à ce sujet. Dans l'ensemble, on a rapporté des teneurs plus élevées en vitamine C, en fer, en magnésium et en phosphore dans les aliments biologiques. Cependant, les différences n'étaient pas statistiquement significatives. La majorité des études a également fait état d'une teneur en phénols totaux, et plus particulièrement de teneurs en quercetine et en keampferol, plus élevées.

La plus récente revue de la littérature, qui a révisé les articles sur le sujet publiés entre 1966 et 2011, remonte à septembre dernier. Dix-sept études de population évaluant les effets sur la santé ont été retenues. Deux cent vingt-trois études comparant la valeur nutritionnelle de fruits, légumes, produits céréaliers, viandes, volailles, lait et oeufs biologiques à celle des aliments conventionnels ont également été sélectionnées. Voici les résultats les plus saillants.

La consommation d'aliments biologiques ne semble pas améliorer les taux sanguins ou urinaires en caroténoïdes, polyphénols, vitamines C et E, cholestérol LDL, les marqueurs du fonctionnement du système immunitaire ou la qualité du sperme des sujets.

Les aliments biologiques et conventionnels d'origine végétale et animale semblent avoir la même teneur en vitamines et en minéraux. La teneur en phosphore est toutefois statistiquement plus élevée dans les produits biologiques - dommage que ce ne soit pas une substance à rechercher dans notre alimentation! Comparés aux fruits et légumes conventionnels, les biologiques ont une teneur en phénols statistiquement plus élevée. Et le lait et le poulet biologiques sont plus riches en acides gras oméga-3. Une présence accrue de ces deux nutriments est extrêmement désirable.

Malgré cela, les auteurs de cette étude ont conclu que les preuves actuelles ne permettent pas de démontrer que les aliments biologiques sont plus avantageux sur le plan nutritionnel.

Diététiste passionnée, Jacinthe Côté travaille en agroalimentaire depuis près de 15 ans. Elle a étudié les effets de la transformation sur les composés actifs du sirop d'érable et les propriétés santé de la canneberge. Pour vos questions en santé: sante@lapresse.ca

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer