Le Wild achève les Blues en six rencontres

Zach Parise a inscrit deux buts, dont un en infériorité numérique, Devan Dubnyk... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dave Campbell
Associated Press
St-Paul

Zach Parise a inscrit deux buts, dont un en infériorité numérique, Devan Dubnyk a effectué 30 arrêts et le Wild du Minnesota a éliminé les Blues de St. Louis en remportant le sixième match de leur série de premier tour de l'Association de l'Ouest 4-1, dimanche.

Le Wild affrontera les Blackhawks de Chicago lors des demi-finales de l'Ouest. Les Blackhawks ont éliminé le Wild en séries lors des deux dernières années.

Parise a donné le ton à la rencontre en ouvrant la marque en première période en désavantage numérique. Il est revenu à la charge après 1:01 de jeu en troisième période, plaçant le Wild en avant 3-1.

«Il est un joueur tenace et un des meilleurs au monde pour une raison. Il travaille très fort et il a profité de ses occasions», a mentionné le capitaine des Blues David Backes en parlant de Parise.

Justin Fontaine et Nino Niederreiter, dans un filet désert, ont aussi marqué pour le Wild.

T.J. Oshie a redonné temporairement espoir aux Blues en réduisant l'écart à 2-1 avec quatre secondes à faire en deuxième période, mais ce ne fut pas suffisant.

Le gardien des Blues Jake Allen a mal paru sur les deux premiers buts du Wild et il a cédé sa place à Brian Elliott après avoir accordé deux buts sur 13 lancers. Elliott a stoppé six des sept tirs dirigés vers lui en relève.

Il s'agit pour les Blues d'une autre élimination précoce, eux qui ont rendu les armes en première ronde pour une troisième année de suite. Ils ont perdu leurs 10 derniers matchs quand ils font face à l'élimination.

«C'est difficile de gagner quand vous êtes toujours en arrière», a dit l'entraîneur-chef des Blues Ken Hitchcock.

Le Wild s'est imposé dès le début, empêchant les Blues de décocher un tir au but lors des huit premières minutes de jeu, et Parise a ouvert la marque sur un beau jeu en infériorité numérique. Matt Cooke a volé le disque à Paul Stastny et a plongé pour le pousser vers Parise. Ce dernier a évité la tentative de mise en échec de Kevin Shattenkirk et a battu Allen d'un angle pratiquement impossible.

«Il avait déposé son bâton contre la glace, a tenté d'expliquer Parise. Je pensais être un peu loin pour viser la petite ouverture, mais j'ai essayé de lever un peu la rondelle et j'ai été chanceux.»

Moins d'une minute après que Hitchcock eut déclaré à un journaliste du réseau NBC pendant un arrêt de jeu qu'il faisait confiance à Allen, Fontaine a battu le gardien recrue à l'aide d'un faible tir entre les jambières et la journée de travail d'Allen était terminée.

Allen avait le coeur brisé après la rencontre.

«J'étais plus concentré aujourd'hui que pendant toute la saison. J'ai donné deux mauvais, ce qui est inacceptable à ce moment-ci de l'année, a déclaré Allen. Je vais devoir vivre avec ça pendant un bon bout de temps.»

À l'autre bout de la patinoire, Dubnyk a fait le nécessaire pour fermer la porte. Il a réussi un de ses plus beaux arrêts contre Chris Porter, oublié seul dans l'enclave.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer