Petry de retour à l'entraînement, Desharnais absent

Jeff Petry a expliqué avoir fait une forte fièvre,... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jeff Petry a expliqué avoir fait une forte fièvre, mais que tout était vite rentré dans l'ordre. Il ne parlait pas comme un joueur qui ne serait pas en uniforme, samedi.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
BROSSARD

Le Canadien devrait saluer le retour au jeu du défenseur Jeff Petry, samedi, contre les Sharks de San Jose.

Petry était de retour à l'entraînement vendredi, après avoir été affaibli par une poussée de fièvre qui lui a fait rater la rencontre de la veille.

«Je suis correct. La fièvre est vite tombée et tout est rentré dans l'ordre», a expliqué le défenseur acquis des Oilers d'Edmonton.

L'entraîneur Michel Therrien n'a pas voulu confirmer sa présence dans la formation. Therrien a neuf défenseurs à sa disponibilité et il a mentionné que c'est là un heureux problème pour lui.

Des cerises et des ananas

Le jeune Greg Pateryn a supplanté les vétérans Sergei Gonchar et Mike Weaver.

«Nous avons discuté de la situation avec les deux, a relaté l'entraîneur. Personnellement, j'estime que c'est un atout important que d'avoir de la profondeur en défense.»

Therrien a réitéré sa satisfaction à l'endroit de Pateryn. Il apprécie particulièrement l'élément robustesse qu'il apporte.

«Ça prend un bon mélange de joueurs, tant en défense qu'à l'attaque, a-t-il élaboré, en reprenant sa métaphore de la salade de fruits. Dans une salade de fruits, les cerises sont bonnes, mais tu peux pas trop en avoir. Il faut des ananas dans une bonne salade de fruits, il faut un bon mélange. Trop de cerises, c'est amer.»

Pateryn, âgé de 24 ans, ne fait pas de cachette qu'il s'est prouvé à lui-même ainsi qu'à l'organisation qu'il peut évoluer dans la LNH sur une base régulière.

«Je sais ce que je peux faire ici et ils (les dirigeants) savent ce que je peux apporter à l'équipe», a-t-il soumis.

Desharnais malade

Absents vendredi, les joueurs de centre David Desharnais et Tomas Plekanec devraient être à leur poste, samedi. Desharnais combat un début de virus, a-t-on indiqué, tandis que Plekanec a profité d'une journée de soins thérapeutiques.

Il n'y avait donc que 11 attaquants à l'entraînement, en incluant Brian Flynn. Torrey Mitchell est toujours à l'écart du jeu en raison d'une blessure au haut du corps.

On doute en tout cas que Therrien apporte des changements au quatrième trio, que Manny Malhotra a pivoté avec brio lors des deux dernières victoires de l'équipe aux côtés de Brandon Prust et de Dale Weise.

Un but svp

Le Canadien (45-20-7) va tenter de venger l'affront que les Sharks lui a fait tout dernièrement, le 2 mars, en le blanchissant 4-0. Il va surtout tenter de réussir un premier but en quatre duels contre les «Requins». Erik Cole a été le dernier marqueur du CH face aux Sharks, le 1er décembre 2011.

Dixièmes dans l'Ouest, à cinq points des Flames de Calgary qui occupent le huitième rang, les Sharks (35-28-8) sont menacés d'être exclus des séries pour la première fois depuis la saison 2002-03.

«Je n'ai aucune idée de ce qui se passe avec les Sharks cette saison, a dit l'ailier Pierre-Alexandre Parenteau. Ils ont été la meilleure équipe de la ligue pendant des années. C'est assez incroyable ce qu'ils ont accompli. Est-ce que le temps les a rattrapés? C'est dur à dire. Nous devons les respecter tout de même. Ils nous ont fait mal paraître au début du mois. Ç'avait été une de nos plus mauvaises sorties de la saison.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer