Emprunter ses outils comme à la bibliothèque

Marie-Ève Maillé est bénévole et donatrice à La... (PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Marie-Ève Maillé est bénévole et donatrice à La Remise. Derrière elle, Louise Cadieux, également bénévole, s'apprête à ranger de nouveaux outils remis par des donateurs.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Qui n'a pas dans son logis un outil indispensable qui ne sert qu'une fois par année... voire jamais? Boîte à onglets, jeu de douilles, furet à déboucher les toilettes, projecteur, brûleur de camping, four à raclette, machine à coudre... Ne vaudrait-il pas mieux libérer l'espace et emprunter l'outil ou l'appareil lorsque nécessaire?

Voilà ce qu'ont pensé quelques citoyens du quartier Villeray, à Montréal, en fondant La Remise, bibliothèque d'outils qui a ouvert ses portes le 6 juin dernier, et qui inaugure aujourd'hui même, 27 juin, son local de menuiserie-ébénisterie.

La nouvelle coopérative comble un besoin certain, s'il faut en croire la réponse massive des citoyens. Ces derniers ont participé généreusement à la campagne de sociofinancement, menée sur le site web Indiegogo, et qui a rapporté quelque 25 000$. Ils ont également été nombreux à s'offrir comme bénévoles et à s'abonner à l'avance au service de prêt.

«Pour mettre sur pied l'organisation, nous avons reçu beaucoup d'aide d'une association de Toronto, la Tool Library, qui offrait déjà le même service», raconte Maxime Fortin-Archambault.

Moins de gaspillage

«Notre but est de lutter contre le gaspillage des ressources, ajoute Audrey-Anne Trudel. Par la même occasion, on crée un lieu de rencontre et d'entraide. Ça marche bien. Tout le monde est heureux de venir à La Remise.»

Moyennant une contribution de 10$, on devient membre de La Remise et on peut bénéficier des services de prêt, d'utilisation des locaux et des formations offertes. Un abonnement de 60$ par année donne un accès illimité aux outils. La grille tarifaire offre aussi d'autres forfaits, par exemple une carte de points à 30$.

Mille outils diversifiés

La bibliothèque compte 400 pièces pour le moment, dont 95% ont été obtenues sous forme de don. On vise un total de 1000 outils diversifiés. L'inventaire et l'état des prêts sont tenus en temps réel sur le web.

Les usagers disposent d'un «atelier sale», pour la menuiserie ou la mécanique de vélo, et d'un «atelier propre» pour le bricolage, la couture ou la réparation de petits appareils.

Au menu des formations à venir, on trouve la fabrication d'un cerf-volant (le dimanche 28 juin) et la confection de crème solaire bio (le mardi 30 juin).

La Remise est née à l'initiative de Villeray en transition, organisme inscrit dans le mouvement mondial Villes en transition, qui favorise la résilience communautaire face aux crises climatique et pétrolière.

La bibliothèque d'outils a gagné ce printemps un prix régional au Concours québécois en entrepreneuriat, catégorie économie sociale.

Infos: laremise.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer