Qui peut réaliser des travaux électriques ?

Tout bon bricoleur ou toute bonne bricoleuse que... (Photos.com)

Agrandir

Tout bon bricoleur ou toute bonne bricoleuse que vous soyez, vous devez faire appel à un maître électricien, si vous voulez rester dans la légalité.

Photos.com

Il y a des flammèches quand on débranche la bouilloire? La prise de courant devient chaude à l'usage? Il n'y a pas de doute, il faut changer la prise électrique ou la fiche de l'appareil et, le plus souvent, l'appareil lui-même.

Tout bon bricoleur ou toute bonne bricoleuse que vous soyez, vous devez faire appel à un maître électricien, si vous voulez rester dans la légalité. Même dans sa propre maison, on n'a pas le droit de faire des travaux d'installation électrique, à part changer un fusible, remplacer une ampoule ou une plaque.

«C'est une question de sécurité publique, explique Michel Bonneau, directeur des services techniques à la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ). Serrer correctement une vis sur un fil enroulé, ça peut avoir l'air facile, mais il faut l'avoir appris. Si vous ne faites pas les choses dans les règles de l'art et que cela déclenche un incendie...»

On doit donc faire appel à un maître électricien pour de petits travaux, comme changer un plafonnier, installer des thermostats électroniques, changer un interrupteur, poser un calorifère, etc., et non seulement pour les travaux plus complexes: remplacer la boîte d'entrée électrique ou ajouter une nouvelle charge (bain à remous, climatiseur).

Trouver un entrepreneur qualifié

Le maître électricien, par définition, a pignon sur rue et détient une licence d'entrepreneur en électricité remise par la CMEQ. C'est lui qui présente une soumission et c'est lui qui est responsable de la qualité du travail. Pour vérifier si un entrepreneur détient bien ladite licence, on consulte le site de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Le maître électricien peut faire lui-même le travail ou déléguer un électricien qui a sa carte de compétence. On distingue l'électricien compagnon, qui a travaillé un minimum de 8000 heures sous supervision, de l'électricien «apprenti», qui doit encore travailler sous surveillance.

Chauffe-eau et lave-vaisselle

Le chauffe-eau, comme le lave-vaisselle, demande deux types de raccordements: électrique et de plomberie. «Ces appareils doivent être installés sous la responsabilité d'un entrepreneur qui possède les deux licences correspondantes, ou alors par deux entrepreneurs différents», explique M. Bonneau.

On trouve de tels entrepreneurs sur le registre en ligne des détenteurs de licence RBQ, en indiquant sa région et les deux sous-catégories concernées (électricité et plomberie). Vérifiez si l'entrepreneur souscrit à des assurances. On peut ensuite communiquer avec le Centre de relation clientèle de la RBQ, pour savoir si tel ou tel entrepreneur a fait l'objet de plaintes. On peut de plus faire la même demande à l'Office de protection du consommateur, autre organisme qui reçoit les plaintes des citoyens. On conseille toujours de demander au moins trois soumissions par autant d'entrepreneurs, avant d'arrêter son choix.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer