La première du dernier Scorsese dans un centre commercial sud-coréen

Robert De Niro et Martin Scorsese... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Robert De Niro et Martin Scorsese

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mathew SCOTT
Agence France-Presse
Busan

Un centre commercial sud-coréen n'est pas l'endroit attendu pour dévoiler le dernier film d'un réalisateur oscarisé où figurent trois monstres de Hollywood. Mais The Audition, le dernier Scorsese, n'est de toute façon pas une oeuvre comme les autres.

Avec Robert de Niro, Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, ce court métrage de 16 minutes rassemble une distribution de rêve.

En lice dans une des catégories secondaires du 20e Festival international du film de Busan, il est surtout, même s'il s'en défend, l'une des publicités les plus chères au monde.

Il a été commandé par le roi australien du jeu, James Packer, pour promouvoir Studio City, un casino à 3,2 milliards de dollars que lui et son partenaire dans la coentreprise Melco Crown Entertainment construisent à Macao. Un autre est en construction à Manille.

The Audition - qui sera présenté samedi dans un cinéma d'un centre commercial - devait initialement être présenté à la Mostra de Venise, dont il était un des événements les plus attendus.

Mais sa projection a été annulée à la dernière minute en raison de «problèmes techniques», selon un communiqué des organisateurs du plus vieux festival au monde, qui avaient défendu la programmation d'une telle oeuvre.

«C'est un film de Martin Scorsese, pas une publicité. Le casino a financé le film, mais il n'apparaît pas dans le film», avait insisté Alberto Barbera, directeur artistique de la Mostra, interrogé par The Hollywood Reporter.

De Niro et DiCaprio en concurrence

Une brève bande-annonce a circulé sur YouTube en janvier, avant d'en être retirée rapidement. On y voyait De Niro et DiCaprio arriver dans un casino, un scénario en main, vraisemblablement pour se présenter aux auditions d'un même rôle, dans un film de Scorsese.

Des médias américains ont avancé que le court métrage de 16 minutes avait coûté 70 millions de dollars et que chacune de ses vedettes avait touché 13 millions de dollars pour y apparaître. Ce que Melco Crown Entertainment a démenti.

Les malheurs de Venise ont fait les affaires de Busan, qui a été approché en mai par les producteurs de The Audition désireux de savoir si le festival était intéressé à l'idée de le projeter.

Le directeur artistique du Festival de Busan, Pak Dosin, qui a pu en voir une version en juin avant de se décider, a assuré à l'AFP que le court métrage avait été choisi pour ses qualités et que lui-même l'avait «beaucoup aimé».

C'est la première fois depuis 2009 que le festival de Busan, qui se poursuit jusqu'au 10 octobre, diffuse un film de Scorsese. Le dernier, Taxi Driver, l'avait été dans le cadre d'une rétrospective.

Capitale mondiale du jeu depuis qu'elle a dépassé Las Vegas en 2002, Macao traverse actuellement une mauvaise passe. Les revenus des casinos dégringolent depuis 15 mois, en partie en raison d'une campagne anticorruption lancée par la Chine qui avait récupéré en 1999 le contrôle de l'ancienne colonie portugaise.

La Chine a souhaité sans ambages la diversification de l'économie de Macao et les exploitants de casinos se sont mis à ouvrir des complexes pharaoniques.

Studio City sera ainsi doté d'un simulateur du vol de Batman et revendique la construction de la grande roue la plus imposante au monde.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer