Aucune «manipulation numérique» dans le nouveau Hunger Games

Hunger Games: La révolte... (Photo Media Films)

Agrandir

Hunger Games: La révolte

Photo Media Films

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans une interview accordée au magazine Empire, le réalisateur Francis Lawrence dément fermement toute rumeur voulant qu'une équipe spécialisée en effets numériques ait été mandatée pour «recréer» Philip Seymour Hoffman, mort tragiquement pendant le tournage du film.

«Il lui restait bien deux scènes importantes à tourner lorsque nous avons appris la triste nouvelle, explique le cinéaste. Pour le reste, il ne s'agissait que de courtes apparitions. Nous n'avons jamais voulu le recréer en "faux" et proposer aux spectateurs une performance qui n'était pas la sienne. Nous avons plutôt réécrit ces séquences et nous les avons modifiées afin qu'elles mettent en avant d'autres comédiens. Et dans celles où il devait être en arrière-plan, il n'apparaîtra pas, tout simplement. Il n'y a aucune manipulation numérique. D'aucune sorte.»

The Hunger Games: Mockingjay Part 1 prend l'affiche le 21 novembre.

*

Une nouvelle affiche Pour Foxcatcher

Lancé au Festival de Cannes, où il a obtenu le prix de la mise en scène, le nouveau film de Bennet Miller (Moneyball) s'apprête maintenant à entreprendre sa carrière nord-américaine. Foxcatcher, dont les têtes d'affiche sont Channing Tatum, Mark Ruffalo et Steve Carell, prendra l'affiche le 19 décembre au Québec.

*

Cinemania commence jeudi

Le 20e Festival Cinemania s'amorcera le 6 novembre avec la présentation de la nouvelle comédie d'Anne Fontaine Gemma Bovery. Parmi les nombreux films présentés en primeur, signalons celle de Diplomatie. Cette adaptation de la pièce de Cyril Gely met en vedette les deux interprètes qui ont créé la pièce sur scène: André Dussollier et Niels Arestrup.

««Quand on regarde la France, on se dit voilà ce que l'homme a réussi de plus beau, de plus ambitieux, de plus élevé en matière d'art, d'architecture, de mode, de savoir-vivre. Et puis on voit ce que sont devenus les Champs-Élysées, et c'est à mes yeux un crime contre l'esprit et la culture française. Ça devrait être déclaré crime national.»»

Woody Allen dans Les Inrockuptibles
Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer