À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      Téléfilm Canada appuie huit films, dont cinq du Québec

      Le réalisateur Sylvain Archambault obtiendra du financement de... (Photo: Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

      Agrandir

      Le réalisateur Sylvain Archambault obtiendra du financement de Téléfilm Canada pour son prochain film, La garde.

      Photo: Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

      Partager

      La Presse Canadienne
      Montréal

      Huit projets de longs métrages en langue francophone et anglophone, dont cinq en provenance du Québec, se partageront le pactole de 6,2 millions $ en subventions alloué par Téléfilm Canada.

      Trois oeuvres québécoises de langue française ont sélectionnées. Il s'agit du prochain projet du réalisateur Sylvain Archambault (Piché: entre ciel et terre, Pour toujours, les Canadiens!), qui s'intitulera La garde et qui mettra en vedette Antoine L'Écuyer et Paul Doucet.

      Deux coproductions entre la Belgique et le Canada - dans lesquelles la participation canadienne est minoritaire - bénéficieront également du soutien financier de Téléfilm Canada.

      Le premier, Morrocan Gigolos, raconte l'histoire de trois amis qui s'improvisent gigolos afin d'amasser de l'argent pour réaliser leur rêve: ouvrir un kiosque de nourriture à Bruxelles. Deux acteurs québécois bien en vue, Guylaine Tremblay et François Arnaud, ont décroché des rôles dans ce long métrage scénarisé et réalisé par Ismaël Saidi.

      L'autre, qui s'intitule Tokyo Fiancee, est une adaptation cinématographique du livre Ni d'Ève ni d'Adam, signé par la prolifique romancière Amélie Nothomb. Pour l'instant, la seule actrice confirmée est la jeune Belge Pauline Étienne. Le cinéaste Stefan Liberski assure à la fois la scénarisation et la réalisation de l'oeuvre.

      Deux projets québécois de langue anglaise seront aussi financés par Téléfilm Canada.

      Meetings with a Young Poet, de la boîte de production Item 7, à qui l'on doit le film Rebelle, met notamment en vedette Stephen McHattie et Maria de Medeiros (Pulp Fiction). Scénarisé et réalisé par Rudy Barichello, il s'intéresse à l'histoire de l'amitié qui se développe entre le jeune poète Paul Susser et son idole, Samuel Beckett.

      L'autre heureux élu du Québec est Rhymes for Young Ghouls, du réalisateur mohawk Jeff Barnaby. Le récit tourne autour d'une adolescente Mi'gmaq de 14 ans qui se retrouve orpheline après le suicide de sa mère et l'emprisonnement de son père.

      Le Québec se taille ainsi la part du lion, puisque les vastes régions de l'Atlantique (Trailer Park Boys III, de Mike Clattenburg), de l'Ontario et du Nunavut (Baby How'd We Ever Get This Way, de Bruce McDonald) et de l'Ouest (That Burning Feeling, de Jason James) ont chacun seulement un projet de long métrage qui bénéficient des subventions de Téléfilm Canada pour le troisième trimestre de 2012-2013.

      Partager

      publicité

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      publicité

      Autres contenus populaires

      image title
      Fermer