Les scènes fortuites: dans l'air de son temps ***

La PresseMarc-André Lussier 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Une comédie triste sur la vacuité des rencontres improbables.» Voilà comment Guillaume Lambert, formidable touche-à-tout, décrit ce film, arrivé dans sa vie par accident. Cette description est assez fidèle à ce que l'on trouve dans ce modeste essai, tourné avec les moyens du bord et la générosité de ses artisans. À la différence qu'il faudrait peut-être remplacer le mot triste par mélancolique.

Il se dégage en effet l'impression d'un film ancré dans l'air de son temps, filtré par le regard d'un homme issu d'une génération confrontée à une quête existentielle. Le rapport au travail, aux autres, à l'amour, à la création, autant de thèmes abordés par petites touches impressionnistes, avec, bien sûr, cet humour pince-sans-rire dont Lambert s'est fait l'un des plus illustres interprètes.

Cette fois, le comédien, connu notamment grâce à sa participation à Like-moi !, se glisse dans la peau de Damien Nadeau-Daneau, un cinéaste qui, maintenant âgé de 33 ans, vit une existence plutôt morne en comparaison avec celles, plus pimentées de drames, que semblent vivre les gens qui l'entourent. 

L'unique point de repère qu'on a face à lui est le fait qu'il ait incarné à la télévision le héros du Petit tannant dans son enfance, une émission pourtant passée en coup de vent. De là à penser qu'il a raté sa vie, il n'y a plus qu'un triste pas.

Damien aurait l'ambition, peut-être, de terminer enfin le film qu'il a tourné avec Denis Lavant (que voilà une participation étonnante!), mais il est bien entendu confronté à la réalité de l'industrie. À cet égard, Monia Chokri et Éric Bernier ont l'occasion de se faire valoir en incarnant des distributeurs qui seraient peut-être intéressés par une implication dans l'aventure. Ou pas.

En attendant, Damien gagne sa croûte dans une boîte de production en écrivant pour François Pérusse les narrations d'une émission construite autour de «drôles de vidéos».

Les scènes fortuites... (Image fournie par Entract Films) - image 2.0

Agrandir

Les scènes fortuites

Image fournie par Entract Films

Un ton particulier

Les scènes fortuites est un titre judicieusement choisi, car il consiste en un enchaînement de saynètes composées à partir de «retailles» d'autres projets, lesquelles forment à l'arrivée le portrait d'un créateur qui cherche à exister et à trouver sa place. 

La forme même du récit engendre forcément des inégalités, d'autant que le cinéaste jongle allègrement avec différents degrés d'humour, mais Guillaume Lambert parvient toujours, grâce à un menu détail, au détour d'un regard ou d'un geste, à mettre en lumière la vision apparemment détachée de son héros. En ce sens, ce long métrage, ironiquement très court (75 minutes), fera davantage sourire que rire. 

Cela dit, le scénariste de la websérie L'âge adulte, qui signe ici un premier long métrage à titre de réalisateur, jette aussi les bases d'un cinéma au ton particulier, qu'on suivra avec intérêt.

* * *

Les scènes fortuites. Comédie dramatique de Guillaume Lambert. Avec Guillaume Lambert, Valérie Cadieux, Sarianne Cormier. 1 h 15.

Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer