• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Spider-Man va rejoindre la bande des Avengers 

Spider-Man va rejoindre la bande des Avengers

Andrew Garfield dans The Amazing Spider-Man 2. ... (Columbia Pictures)

Agrandir

Andrew Garfield dans The Amazing Spider-Man 2. 

Columbia Pictures

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Lindsey Bahr
Agence Science Presse
Los Angeles

Spider-Man devrait bientôt rejoindre à l'écran la bande de super-héros d'«Avengers» grâce à un accord entre les studios Marvel, filiale de Disney, et Sony Pictures, qui a déjà produit cinq films sur l'homme-araignée.

«Spider-Man est l'un des personnages les plus formidables de Marvel», éditeur de bandes dessinées mythiques de super-héros en plus d'être un studio de cinéma, a commenté Bob Iger, le patron de Disney, dans un communiqué publié lundi.

«Nous sommes ravis de travailler avec Sony Pictures pour amener le mythique lanceur de toiles d'araignées dans l'univers cinématique de Marvel, ce qui nous ouvre des opportunités fantastiques en termes de récits et de marque», a-t-il ajouté.

Sony Pictures doit sortir le nouvel épisode de la saga Spider-Man le 28 juillet 2017. Les deux entreprises explorent aussi la possibilité de faire intervenir des héros de Marvel dans des films consacrés à Spider-Man.

The Avengers (2012), qui réunissait à l'écran Iron Man, Captain America, Hulk, Thor et la Black Widow, a généré les troisièmes plus importantes recettes du cinéma jamais engrangées par un film, soit plus d'un milliard et demi de dollars dans le monde.

La suite, The Avengers: Age of Ultron, sortira entre avril et mai dans le monde entier.

Les cinq films Spider-Man représentent la série de films aux recettes les plus élevées de l'histoire de Sony Pictures: plus de quatre milliards de dollars au total dans le monde.

Jeff Bock, analyste de la société spécialisée dans le box-office Exhibitor Relations, a jugé «spectaculaire» cette décision de la part de Sony car le studio avait besoin de «ré-imaginer» sa marque de films la plus rentable car elle était considérée en perte de vitesse.

«Les recettes en baisse de la série de films sur Spider-Man inquiétaient» le studio, poursuit M. Bock, et les deux derniers volets, The Amazing Spider-Man 1 et 2 «ne faisaient qu'explorer un terrain déjà connu depuis la trilogie de Sam Raimi», argumente-t-il.

Pour «élargir l'univers de Spider-Man, ils avaient besoin d'aide et l'ont trouvée... magistralement», alors que Marvel et sa maison mère Disney «détiennent les clés du royaume des superhéros en ce moment», poursuit-il.

Le dernier Spider-Man, sorti en mai dernier, n'a généré «que» 709 millions de dollars dans le monde contre 757 millions pour l'épisode précédent.

Disney a fait mieux avec Guardians of the Galaxy sorti cet été (774 millions de dollars), qui mettait pourtant en scène des super-héros totalement inconnus de la galaxie de personnages Marvel. Le studio avait également placé un autre film en tête du box-office de l'année en Amérique du nord avec Captain America: The Winter Soldier, qui a généré 715 millions de dollars dans le monde.

D'après Jeff Bock, «le fait que tous ces héros vivent dans un même univers enthousiasme leurs fans et cela promet de s'avérer payant», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer