Échos de scène... de la rentrée

James Thierrée... (Photo fournie par la TOHU)

Agrandir

James Thierrée

Photo fournie par la TOHU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

Aux Écuries: Montréal vu autrementCet automne, le centre de création du Théâtre Aux Écuries affiche quelques incontournables, dont Jusqu'où te mènera Montréal?, du 12 au 14 octobre. Ce spectacle de Martin Faucher, coproduit par le Jamais Lu et par le festival TransAmériques, réunit la parole de sept auteurs de la diversité. Ils ont eu la mission de parcourir sept quartiers de la métropole et de s'en inspirer. «Ces touristes-artistes ont posé leur regard sur les angles morts des festivités du 375e de Montréal, en rapportant des histoires de ruelles, une poésie citoyenne et une critique nécessaire de la ville», résume l'équipe d'Aux Écuries. Aussi, cet automne, le Théâtre de la Pire espèce reviendra avec Ubu sur table et Plastic Heroes d'Ariel Doron. Le Projet Mû présentera en novembre une fable de Pascal Brullemans dirigée par Nini Bélanger, Petite sorcière, avec Emmanuelle Lussier-Martinez, Catherine Allard, Gaétan Nadeau et Dany Boudreault. - Luc Boulanger

TOHU: Le retour du petit-fils de Charlie ChaplinL'acteur et metteur en scène français James Thierrée ouvrira la nouvelle saison de la TOHU le 27 septembre avec sa pièce La grenouille avait raison. Le petit-fils de Charlie Chaplin, qui avait séduit le public montréalais avec sa pièce Raoul (en 2010 et 2012), partagera cette fois la scène avec cinq interprètes. Ce spectacle sans paroles, créé l'an dernier à Paris, s'inspire du conte des frères Grimm, Le roi grenouille. La saison se poursuivra le 14 novembre avec Une chambre de verre du collectif montréalais Nord Nord Est, qui mettra en vedette l'acrobate-contorsionniste Valérie Doucet - qui était de la distribution de La grenouille avait raison l'an dernier. L'année se conclura avec la reprise de Patinoire, créée en 2011 par le cofondateur des 7 doigts, Patrick Léonard. - Jean Siag, La Presse

USINE C: Visite internationaleDe la grande visite cet automne: le directeur du Festival d'Avignon, Olivier Py, ouvre la saison de l'Usine C, hors les murs au Lion d'Or, avec son spectacle Les premiers adieux de Miss Knife. L'Australien Nicola Gunn et les Belges Mossoux-Bonté travailleront aussi à l'Usine C cet automne. L'incontournable Angela Konrad y sera avec deux spectacles en saison, dont, en octobre, Last Night I Dreamt that Someone Loved Me avec Éric Bernier. En novembre, Frédérick Gravel présentera Some Hope for the Bastards, tandis que le chanteur Antoine Corriveau s'y produira avec quelques complices, dont Fanny Bloom, dans une mise en scène d'Alexia Bürger, en décembre. Ça promet! - Mario Cloutier

La Chapelle: La rentrée des 24 spectaclesLa Chapelle Scènes Contemporaines propose une année riche avec 24 projets à l'affiche, dont 16 créations. Le coup d'envoi sera donné le 9 septembre alors que Jocelyn Pelletier, entouré des finissants de l'École nationale de théâtre, présentera Hamlet-Machine, d'après le texte de Heiner Müller. En octobre, le festival Phénomena offre une carte blanche à l'artiste Peter James; et Félix-Antoine Boutin présentera Petit guide pour disparaître doucement. En novembre, Florent Siaud sera de retour à La Chapelle avec Nina, c'est autre chose de Michel Vinaver. À la fin de novembre, le créateur multidisciplinaire Thomas Duret propose un solo. Finalement, Mélanie Demers et sa compagnie MAYDAY vont clore l'automne avec WOULD. - Luc Boulanger

Agora de la danse: Plamondon, Navas, Fortier...La danseuse et chorégraphe Anne Plamondon est en vedette deux fois plutôt qu'une à l'Agora de la danse: d'abord en ouverture de saison avec sa plus récente création, le solo Mécaniques nocturnes, dont la mise en scène est signée Marie Brassard, puis dans le duo Le jour se lèv(r)e de Sylvie Cotton, où elle danse en plus d'avoir collaboré à la chorégraphie. L'élégant José Navas est aussi de retour avec ON, oeuvre pour six danseurs (dont lui-même) présentée à la mi-octobre, alors que l'incontournable Paul-André Fortier présente en novembre sa nouvelle création, Trois. Aussi à suivre: le retour de la compagnie Out Innerspace, qu'on avait vue à Montréal en 2014 avec le génial Me So You So Me. - Iris Gagnon-Paradis

Tangente: La relève bien en évidenceTangente poursuit sa mission de dénicheur de chorégraphes prometteurs et de spectacles à la croisée des genres. Le diffuseur de danse contemporaine offre une programmation bien remplie: 26 créations de 32 chorégraphes sont au programme. Comme le veut la tradition, Danses buissonnières ouvrira la saison avec sept jeunes artistes à découvrir. Parmi les événements à voir, notons le passage de la chorégraphe iranienne Nasim Lootji et de l'artiste des Premières Nations Christine Friday dans un programme double puissant, puis la présentation, en collaboration avec l'Agora de la danse, de Dansu, avec trois chorégraphes japonais invités. - Iris Gagnon-Paradis




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer