La Licorne: créations et reprises

Catherine-Anne Toupin, Maxime Denommée, Micheline Bernard, Bruno Marcil... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

Catherine-Anne Toupin, Maxime Denommée, Micheline Bernard, Bruno Marcil et Denis Bernard font partie des artistes qui animeront la saison 2017-2018 de La Licorne.

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

La Licorne est l'un des théâtres montréalais qui présentent toujours une programmation des plus variées. La saison 2017-2018 n'y échappe pas. Parmi les 15 pièces à l'affiche cette année, quelques reprises bienvenues et plusieurs créations, dont neuf oeuvres écrites ou mises en scène par des femmes. Le directeur Denis Bernard nous présente les productions de la compagnie maison, le Théâtre de la Manufacture.

LA MEUTE

De Catherine-Anne Toupin

Mise en scène de Marc Beaupré

Avec Guillaume Cyr, Lise Roy et Catherine-Anne Toupin

Du 16 janvier au 17 février

La comédienne et dramaturge Catherine-Anne Toupin a écrit La meute lors de son séjour de trois mois à Londres pour sa pièce précédente À présent. Il s'agit d'un thriller qui parle des racines de la violence. 

«Catherine-Anne pose la question: "Est-ce qu'on peut répondre à la violence par la violence?" Il y a du mystère et un humour noir chez elle. C'est un objet théâtral subversif qui peut frapper fort. D'ailleurs, c'est pour les 16 ans et plus.»

---

DES ARBRES 

De Duncan MacMillan

Mise en scène de Benoît Vermeulen

Avec Sophie Cadieux et Maxime Denommée 

Du 25 septembre au 20 octobre

De septembre à mai, le comédien Maxime Denommée jouera Des arbres à La Licorne, mais aussi en tournée partout au Québec et à Vancouver. Est-ce une bonne idée de mettre au monde un enfant de nos jours?, demande la pièce de Duncan MacMillan, présentée d'abord en mars 2016 à La Licorne. 

«On est l'une des compagnies qui tournent le plus au Canada. C'est une pièce formidable avec un excellent duo d'acteurs, Maxime Denommée et Sophie Cadieux. Elle s'interroge sur la responsabilité qu'une génération peut ressentir à l'effet d'avoir des enfants. La question écologique entre aussi dans le débat, d'où le titre», explique Denis Bernard.

---

DES PROMESSES, DES PROMESSES

De Douglas Maxwell (traduction de Maryse Warda)

Mise en scène de Denis Bernard 

Avec Micheline Bernard

Du 19 mars au 6 avril

La comédienne Micheline Bernard nous a offert l'une des plus belles performances sur les planches montréalaises en 2016-2017 dans Des promesses, des promesses. Racontant une relation émouvante entre une enseignante dévouée et une enfant malheureuse, la pièce a été jouée à guichets fermés l'an dernier.

«La pièce a été reçue formidablement. J'ai dit à Micheline: "C'est un solo exigeant que tu pourras faire pendant plusieurs années si les choses vont bien." Ce n'est pas impossible que ça parte en tournée l'an prochain», confie le directeur de La Licorne.

---

PSYCHÉDÉLIQUE MARILOU

De Pierre-Michel Tremblay

Mise en scène de Philippe Lambert

Avec Jacques Girard, Bruno Marcil, Alice Moreault et Isabelle Vincent

Du 19 septembre au 28 octobre

Comédien caméléon, Bruno Marcil joue le gourou des années 60 Timothy Leary dans la nouvelle pièce de Pierre-Michel Tremblay, Psychédélique Marilou, qui traite, comme son nom l'indique, du mouvement hippie et autres psychédélismes. 

«L'auteur Pierre-Michel Tremblay n'a plus besoin de présentation. C'est une comédie satirique avec des musiciens en direct. Bruno Marcil joue Timothy Leary qui est un personnage moteur de l'oeuvre. Il a une espèce de don d'ubiquité», décrit Denis Bernard.

---

OS, LA MONTAGNE BLANCHE

De Steve Gagnon

Mise en scène de Denis Bernard

Avec Steve Gagnon

Du 13 novembre au 1er décembre

En plus de la reprise de sa mise en scène de Des promesses, des promesses, le patron de La Licorne dirigera Steve Gagnon dans un texte écrit par ce dernier: Os, la montagne blanche

«On est très heureux de reprendre Coco et Béa en plus d'avoir deux textes d'auteurs en résidence, Catherine Léger (Filles en liberté) et Simon Boudreault (Comment je suis devenu musulman). Et j'ai le bonheur de travailler avec Steve Gagnon pour sa nouvelle pièce Os, la montagne blanche. Il n'y aura pas de sièges ni de scène, c'est un show qu'on danse!», décrit Denis Bernard.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer