Échos de scène: l'OFFTA et la fin de Varekaï

Jasmine Catudal et Vincent de Repentigny, codirecteurs de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Jasmine Catudal et Vincent de Repentigny, codirecteurs de la 11e édition de l'OFFTA.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque semaine, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

Le plaisir de la découverte

Le OFFTA entre dans sa deuxième décennie en 2017. La 11e présentation est concoctée par les codirecteurs Jasmine Catudal et Vincent de Repentigny, qui sont secondés par un comité artistique de six personnes, sous le chapeau de LA SERRE - arts vivants. 

«À nos yeux, la création scénique n'est pas quelque chose de figé dans le temps, explique Vincent de Repentigny. Au OFFTA, nous souhaitons mettre en valeur différents points de vue en donnant un espace aux paroles contrastées, aux regards croisés et aux idées qui nous font douter.»

Le OFFTA propose différentes étapes de travail des spectacles; des premières ébauches aux créations, en passant par les reprises. «Nous voulons ainsi permettre aux projets de se déployer dans le temps. Et aussi favoriser les discussions, les résidences, les laboratoires et les rencontres entre artistes et publics», poursuit de Repentigny.

Cette année, il n'y a pas un thème, mais plutôt «un fil rouge» qui relie la programmation; celui de la «Complexité». Avec un grand C. «En réaction à la quête d'efficacité et au rythme effréné de la société, nous proposons des expériences artistiques qui s'inscrivent dans un écosystème plus complexe, dit le codirecteur. Les spectateurs ont la possibilité de découvrir des work in progress, des spectacles qui ne sont pas obligatoirement lisses et polis.»

La philosophie du OFFTA est donc incompatible avec l'art comme une marchandise ou un produit fini. En tout, une trentaine de spectacles, performances et «activités satellitaires» seront à l'affiche durant 10 jours, dans une douzaine de lieux, du 30 mai au 8 juin. Des forfaits et une passe RUSH sont disponibles à la billetterie du Monument-National ou sur le site du OFFTA. 

http://offta.com/fr/

Engagement citoyen: POSSIBLES

En ouverture du OFFTA, LA SERRE - arts vivants invite le public au lancement de l'installation de Félix-Antoine Boutin, le 30 mai à 17 h, dans le cadre de POSSIBLES et des célébrations du 375anniversaire de Montréal. « Cette installation monumentale d'archivage populaire offerte aux citoyens deviendra en quelque sorte un lieu d'échange poétique d'apprentissage », explique le metteur en scène Félix-Antoine Boutin, qui s'interroge sur l'enjeu de la transmission des savoirs. L'installation sera accessible du 31 mai au 8 juin, entre 12 h et 21 h, au parc de la Paix, devant le Monument-National.

http://possibles.ca/

Festival: Le Carrefour à Québec

Le Carrefour international de théâtre à Québec se déroule jusqu'au 10 juin. Sur le thème Nourrir l'imaginaire, l'évènement dirigé par Marie Gignac et Dominique Violette célèbre son quart de siècle. À surveiller, la présentation de la pièce de Catherine Chabot et Brigitte Poupart, Table rase, présentée au Périscope du 2 au 4 juin. Et aussi le spectacle poético-burlesque imaginé par Victoria Thierrée Chaplin, Murmures des murs, à l'affiche du Théâtre de la Bordée, du 2 au 4 juin. Le spectacle déambulatoire gratuit orchestré par Alexandre Fecteau Où tu vas quand tu dors en marchant...? se tient dans les rues de la capitale, du 1er au 3 juin, et du 8 au 10 juin. 

carrefourtheatre.qc.ca

Pétition: État d'urgence

Le Conseil québécois du théâtre (CQT) a envoyé une pétition jeudi dernier au premier ministre, Philippe Couillard, au président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau et au ministre de la Culture, Luc Fortin. Cette lettre comprend 3500 signatures de citoyens et d'artistes, dont celles de Robert Lepage, Guylaine Tremblay, Fred Pellerin, Ève Landry et François Girard. Ils demandent au gouvernement du Québec d'investir, dès maintenant, 40 millions dans le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), afin d'appuyer le développement de la création, de la production et de la diffusion artistiques. 

http://www.cqt.ca/actions/etat_urgence17

Pétition : http://www.cqt.ca/files/10a15e819fb643234d23e4473e5dd30e.pdf

Cirque du Soleil: La fin de Varekaï

Le Cirque du Soleil a annoncé il y a quelques jours qu'il mettrait bientôt fin à la tournée de son spectacle Varekaï. La pièce actuellement en tournée d'arénas a été créée sous le chapiteau du Cirque à Montréal, il y a 15 ans. Elle sera présentée pour la dernière fois le 23 décembre prochain à Sugar Land, au Texas. Varekaï, qu'a mis en scène Dominic Champagne, avait été présenté au Centre Bell en 2013. La pièce acrobatique aura voyagé dans plus d'une quarantaine de pays. - Jean Siag

Aussi à l'affiche

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? de Philippe de Chauveron, mise en scène de Denise Filiatrault. Au Rideau-Vert, jusqu'au 10 juin.

Les Laissés pour Contes. Collectif d'auteurs. Déambulatoire aux Ateliers Jean-Brillant, jusqu'au 27 mai.

Le 11e Festival TransAmériques. À Montréal, du 25 mai au 8 juin.

Petites bûches de Jean-Philippe Lehoux, mise en scène de Joël Beddows. Une création du Théâtre de la Vieille 17. À la Maison Théâtre, jusqu'au 28 mai.

L'amour et les extraterrestres de Didier Lucien et Hangar des possibles d'Yves Dagenais, mettant en vedette les finissants 2017 de l'École nationale du cirque. En alternance à la TOHU, jusqu'au 4 juin.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer