Saison 2017-2018 du Rideau vert: toujours verts!

De gauche à droite: Éric Bruneau, René Simard,... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

De gauche à droite: Éric Bruneau, René Simard, Myriam LeBlanc, Julie Le Breton, Francois Letourneau et Sylvie Drapeau

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La directrice artistique Denise Filiatrault a dévoilé, hier midi, la nouvelle saison du Rideau Vert. De Miller à Pinter en passant par Chopin et George Sand, le plus ancien théâtre du Canada nous annonce une saison marquée par l'Histoire ainsi que par les grands classiques contemporains.

Éric Bruneau: La mort d'un commis voyageur

Éric Bruneau retrouve son père de la série Toute la vérité, Marc Messier, dans le classique d'Arthur Miller. Le comédien incarnera Biff, le mouton noir des deux fils de Willy Loman. Bruneau risque bien de faire pleurer le public dans la déchirante scène où Biff affronte son père, dans un cri d'amour. La pièce ouvre la saison du Rideau Vert, le 3 octobre.

René Simard: 2017 revue et corrigée

Excellente idée de Denise Filiatrault de confier la mise en scène du spectacle de fin d'année à René Simard. Ce dernier a déjà joué dans quelques Bye Bye à Radio-Canada; qui plus est, c'est un as des variétés. Dès le 28 novembre, Simard dirigera des habitués de la revue humoristique: Suzanne Champagne, Martin Héroux, Benoit Paquette, Marc St-Martin et Julie Ringuette.

Myriam LeBlanc: Impromptu

La dernière fois qu'on l'a vue au théâtre, c'était dans la comédie à succès Le dîner de cons. Cette fois, Myriam LeBlanc joue un personnage historique et romantique - la romancière George Sand -, avec Maxim Gaudette dans le rôle de Chopin. Stéphan Allard dirige cette pièce adaptée du film de James Lapine, écrit par Sarah Kernochan. Adaptation: Marie-Josée Bastien.

Julie Le Breton et François Létourneau: Trahison

Ô joie! Pour clore sa saison, en mai-juin 2018, le Rideau Vert présente Trahison de Harold Pinter. Le génial auteur britannique nous fait remonter le temps pour revivre les moments clés d'une passion à trois où il est question d'amitié, d'amour, de mensonges et d'adultère; Steve Laplante se joint aux deux grands interprètes de Paul à Québec pour former ce triangle amoureux. Létourneau n'est pas monté sur les planches depuis la création de sa pièce, La fin de la sexualité, en 2011 à La Licorne. Frédéric Blanchette dirige le trio.

Sylvie Drapeau: L'homme éléphant

Sylvie Drapeau garde un précieux souvenir de cette pièce qu'elle a vue en tournée, à Baie-Comeau... il y a 35 ans. La comédienne jouera l'Actrice, qui fascine le «monstre». Drapeau sera entourée de Benoît McGinnis, Annick Bergeron, Roger LaRue, David Boutin, Hubert Proulx et Germain Houde qui joué le rôle-titre dans la production du TNM en 1981. Jean Leclerc signe la mise en scène.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer