Pas de funérailles nationales pour Janine Sutto

La comédienne Janine Sutto est décédée mardi à... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

La comédienne Janine Sutto est décédée mardi à l'âge de 95 ans.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement du Québec n'offrira pas de funérailles nationales à Janine Sutto. La mémoire de l'actrice de 95 ans, décédée mardi matin, sera célébrée par sa famille, le public et l'ensemble de la colonie artistique le 10 avril avec l'aide protocolaire du gouvernement de Philippe Couillard. Le Théâtre du Nouveau Monde organisera pour sa part une soirée post-funérailles au cours de laquelle on rendra hommage à l'actrice.

Dès l'annonce du décès de Janine Sutto, le premier ministre a offert ses sympathies à la famille et son porte-parole Harold Fortin a confirmé à La Presse qu'il serait présent lors de la cérémonie. «On ne demandait rien, mais le premier ministre et Christine St-Pierre, la ministre dont je [relève] dans mon travail en Chine, m'ont tout de suite expliqué pourquoi, selon leurs critères, ils ne pouvaient pas nous offrir des funérailles nationales», a expliqué à La Presse Jean-François Lépine, le gendre de Mme Sutto et représentant du Québec en Chine.

«Il y a une norme très précise pour les funérailles nationales fixées par le gouvernement: il faut que la personne ait eu un rayonnement international autant que québécois. Parmi les derniers à avoir eu cet honneur parmi les personnes civiles, on parle de Gilles Carle, Jean Béliveau et René Angelil. Ce n'est pas toujours évident, leur carrière internationale, dans certains cas, mais en tout cas! Le décès de Janine Sutto a quand même fait l'objet d'un article complet dans le Hollywood Reporter hier. Mais on nous offre toute l'aide protocolaire pour la cérémonie, comme pour Jean Lapierre notamment», a ajouté M. Lépine.

La date du 10 avril a d'ores et déjà été réservée par la famille et un évènement sera organisé le soir des funérailles au TNM, un volet plus culturel et artistique où la colonie artistique pourra lui rendre hommage.

«Pour la cérémonie religieuse, on étudie encore les possibilités. Mais rien n'est encore confirmé à ce sujet. On a vérifié auprès de l'église St-Viateur à Outremont ou encore la basilique Notre-Dame», a précisé Jean-François Lépine à La Presse.

Le maire de Montréal Denis Coderre a également offert son aide à la famille de Mme Sutto. Il avait hier déclaré en entrevue avec le journal Métro que Janine Sutto, première femme à avoir reçu le titre de Citoyenne d'honneur de la Ville en avril 2015 «méritait des funérailles nationales».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer