Échos de scène: Marie-Anne Alepin et théâtre pas cher

Toute femme est une étoile qui pleure Une adaptation... (Photo Victor Diaz Lamich)

Agrandir

Toute femme est une étoile qui pleure Une adaptation du texte de l'auteur Karim Akouche. La performance solo, portée par la comédienne Marie-Anne Alepin (photo) et mise en scène par Francine Alepin, dénonce la dure réalité des femmes dans le monde. Cette pièce parle de l'injustice et de la maltraitance envers celles-ci.

Photo Victor Diaz Lamich

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

En vedette: Marie-Anne Alepin

Toute femme est une étoile qui pleure est une adaptation du texte de l'auteur Karim Akouche et le prochain spectacle à l'affiche de La Chapelle. Une performance solo, livrée par la comédienne Marie-Anne Alepin, dans une mise en scène de Francine Alepin. La pièce dénonce «la dure réalité des femmes dans le monde. Et parle de l'injustice et de la maltraitance faites envers celles-ci». 

Marie-Anne Alepin est aussi directrice des Productions Kléos, une compagnie de théâtre qu'elle a fondée en 1999. Avec sa compagnie, la créatrice s'est donné une mission ambitieuse: «faire revivre des oeuvres marquantes et les ramener dans la mémoire collective [...]» pour ainsi «participer à la sauvegarde du patrimoine».

Au Théâtre La Chapelle, du 30 novembre au 10 décembre. 

Hommage

L'organisme MU inaugurait, jeudi dernier, une nouvelle murale en hommage aux fondateurs du Théâtre de Quat'Sous: Yvon Deschamps, Paul Buissonneau, Claude Léveillée et Jean-Louis Millette. Réalisée par Gene Pendon, l'oeuvre diptyque est située sur deux murs de l'Office municipal d'habitation de Montréal: au 1755, rue Wolfe et au 1750, rue Montcalm.

La citation...

«Elle marche avec deux jambes: le populaire et le sophistiqué. [...] C'est important pour contrebalancer les spectacles qui marchent moins bien. L'idée de la ville de Paris est en tout cas de conserver un certain éclectisme.» - Jean-Luc Choplin, directeur du Châtelet à Paris, définissant sa direction artistique éclectique dans Libération. Après 11 saisons marquées par la production de 25 comédies musicales, Choplin quittera le Châtelet à la fin de l'année. 

Théâtre pas cher

Voir le travail de metteurs en scène de renom, tels que Serge Denoncourt, Christian Lapointe ou Catherine Vidal, pour moins de 10 $, c'est possible. L'École nationale de théâtre du Canada et le Conservatoire d'art dramatique de Montréal et de Québec proposent chaque trimestre des spectacles de leurs finissants à bas prix. Pour l'École, il y a une formule Payez ce que vous voulez pour les spectacles à la salle Ludger-Duvernay du Monument-National. Ceux présentés dans les salles du 5030, rue Saint-Denis sont gratuits. Au Conservatoire de Montréal, les productions à l'affiche du Théâtre Rouge sont offertes à partir de 7 $ (15 $ pour les non-étudiants). L'École supérieure de théâtre de l'UQAM présente, au Studio-d'essai Claude-Gauvreau et à la salle Alfred-Laliberté, des exercices publics des finissants en art dramatique à partir de 5 $.

Prix de la critique

L'Association québécoise des critiques de théâtre a dévoilé les finalistes des Prix de la critique pour la saison 2015-2016 à Montréal et Québec. Ces prix sont remis dans six catégories, dans chacune des villes, et récompensent le meilleur de la création théâtrale. Les noms des gagnants seront dévoilés à la mi-décembre. 

Pour consulter le nom des finalistes: https://www.facebook.com/aqctheatre/?fref=ts

Hors du pays

La compagnie de théâtre autochtone Menuentakuan, dirigée par Xavier Huard, Charles Bender et Marco Collin, a présenté sa pièce Muliats, le week-end dernier, au Festival Quatre Chemins à Port-au-Prince, en Haïti.  

Ciné-spectacles 

La présentation d'opéras et de ballets en direct au cinéma gagne de plus en plus d'adeptes. Après l'Opéra national de Paris et le Royal Opera House de Londres, la formule Ciné-spectacles diffuse désormais les pièces de la Royal Shakespeare Company et de la Comédie-Française dans une douzaine de salles au Québec, dont le Cinéma du Parc et le Beaubien à Montréal. Pour consulter les horaires: cinespectacle.com

Aussi à l'affiche

Mes enfants n'ont pas peur du noir de Jean-Denis Beaudoin. Mise en scène d'Édith Patenaude. Au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui jusqu'au 3 décembre. 

Pourquoi tu pleures?... de Christian Bégin. Mise en scène de Marie Charlebois. Au TNM jusqu'au 10 décembre.

Le joker de Larry Tremblay. Mise en scène d'Éric Jean. Au Théâtre de Quat'Sous jusqu'au 2 décembre.

1984 de George Orwell. Mise en scène d'Édith Patenaude. Au Théâtre Denise-Pelletier jusqu'au 16 décembre. 

Gloucester de Simone Boudreault et Jean-Guy Legault. Mise en scène de Marie-Josée Bastien. Cinquième Salle de la Place des Arts jusqu'au 17 décembre.

Nos femmes d'Éric Assous. Mise en scène de Michel Poirier. Chez Duceppe jusqu'au 3 décembre.

Macbeth de Shakespeare. Mise en scène de Stacey Christodoulou. Au Centre Segal jusqu'au 6 décembre.

Je crois? d'Emmanuel Bourdieu. Mise en scène de Benoit Rioux. Au Prospero, jusqu'au 3 décembre. 

Docteur B. de Charles Behr et Ève-Chems de Brouwer, qui signe aussi la mise en scène. À Espace Libre jusqu'au 3 décembre.

La LNI s'attaque aux classiques, de Marivaux à Robert Lepage. À Espace Libre du 7 au 23 décembre. 

Le spectacle de et avec Sonia Cordeau, Simon Lacroix et Raphaëlle Lalande. À la Petite Licorne jusqu'au 23 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer